Peuple de France-Revue de presse: 2 000 Gilets jaunes pacifiques arrêtés samedi, mais 26 000 fichés S en liberté !

vendredi 14 décembre 2018

2 000 Gilets jaunes pacifiques arrêtés samedi, mais 26 000 fichés S en liberté !

2 000 Gilets jaunes pacifiques arrêtés le 8 décembre, mais 26 000 fichés « S » en liberté ! C’est cela la vérité sur la politique sécuritaire d’Emmanuel Macron.
2 000 Gilets jaunes pacifiques arrêtés le 8 décembre, mais 26 000 fichés « S » en liberté ! C’est cela la vérité sur la politique sécuritaire d’Emmanuel Macron. 

Strasbourg, capitale mondiale de Noël devenue la 16e ville de France victime de la barbarie islamiste. C’est encore un fiché « S » radicalisé qui a frappé entre deux séjours derrière les barreaux.


Cet individu franco-algérien, condamné 27 fois pour des crimes de droit commun en France, en Allemagne et en Suisse, a effectué plusieurs séjours en prison, y compris à l’étranger, mais circulait libre comme l’air.

Il fait partie de ces 26 000 fichés « S », dont 10 000 radicalisés, que la police connaît mais n’a pas les moyens de surveiller. Parmi ces individus, 3 000 sont jugés très dangereux.

Que font-ils en liberté ? Que faisait Chérif Chekatt dans la rue après 27 condamnations ?

Chekatt est un pur produit du laxisme judiciaire qui détruit la société.

La petite délinquance impunie mène à la multirécidive, qui mène à la prison, qui mène à la radicalisation, qui mène au terrorisme et qui mène au jihad. Schéma classique que le pouvoir refuse de reconnaître et de traiter.​

Car il faut savoir que depuis mars 2012, date à laquelle Mohamed Merah a semé la terreur à Toulouse et à Montauban, ce sont 19 fichés « S » qui ont répandu la mort à travers la France et même à Bruxelles.

Et que fait le gouvernement ? Rien !

  • Pas question d’expulser les fichés « S » étrangers.


  • Pas question de placer les fichés « S » radicalisés dans des centres de détention.


  • Pas question de retirer la nationalité française aux terroristes binationaux.


  • Pas question de destituer de la nationalité française les jihadistes qui ont combattu la France.


  • Pas question de supprimer le droit du sol et la double nationalité.


  • Pas question de frapper au portefeuille les familles des jeunes délinquants.


  • Pas question de construire des prisons alors que 100 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées chaque année. Macron en avait promis 15 000 en cinq ans. Il y en aura moins de 7 000 ! Et comme les caisses sont vides, ce sera moins.

En revanche, la justice va libérer 500 jihadistes en 2019 !

Et Castaner veut récupérer les jihadistes restés en Syrie, alors que la police n’est pas en mesure de surveiller les fichés « S » ! Les revenants pourront bénéficier à nouveau de l’eldorado social !

[...]

En savoir plus sur ripostelaique.com


Sur le même thème lire aussi:




2 commentaires:

  1. Il vaut mieux mettre une muselière aux peuple et laisser les fichets S tranquille sinon certains cris aux racismes

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal