Revue de presse - Peuple de France: Refroidis par le risque de verbalisation, certains gilets jaunes jettent l'éponge

jeudi 15 novembre 2018

Refroidis par le risque de verbalisation, certains gilets jaunes jettent l'éponge

Les mises en garde du ministre de l'Intérieur et du Premier ministre ont visiblement effrayé certains gilets jaunes, qui décident de ne pas participer aux blocages du 17 novembre.
Les mises en garde du ministre de l'Intérieur et du Premier ministre ont visiblement effrayé certains gilets jaunes, qui décident de ne pas participer aux blocages du 17 novembre.


"L'entrave à la circulation, c'est sanctionné" : mercredi, Edouard Philippe a mis en garde les gilets jaunes, qui lancent une opération de blocage des routes à travers la France, en réaction à la hausse du prix des carburants. La veille, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait déjà indiqué que le gouvernement n'accepterait "aucun blocage total" le 17 novembre. "Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre-circulation, nous interviendrons", a-t-il prévenu.

Dès lors, les leaders commencent à s'inquiéter de la faisabilité de leurs manifestations. D'autant que le ministre de l'Intérieur a intimé aux organisateurs de déclarer leurs actions en préfecture, et donc d'engager leur responsabilité personnelle en cas d'incident. De quoi refroidir même les plus remontés.

"Quand on voit Castaner parler, c'est un gars qui fait peur. Quand il dit qu'il n'acceptera aucun blocage, ça veut dire verbalisations, retraits de permis de conduire… C'est la peur du gendarme. Les gens se sont dit qu'ils ne prenaient pas le risque", justifie Marcel Lacour, qui dirigeait le mouvement à Vitré.

[...]

En savoir plus sur europe1.fr


Sur le même thème lire aussi:




1 commentaire:

  1. macron empêche le peuple de s'exprimer donc il faut le dégager du gouvernement il n'a plus le droit d'être président il faudrait faire la révolution comme en 1789 comme il aime l'histoire on pourrait lui montré l'histoire de france

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal