Revue de presse - Peuple de France: Restrictions budgétaires, mais primes de 40 000 euros pour 61 généraux

mardi 13 novembre 2018

Restrictions budgétaires, mais primes de 40 000 euros pour 61 généraux

Au moment où l’ex-CEMA, Pierre de Villiers, se répand en tristesse et en football (1) pour avoir quitté l’uniforme (lamentablement, sans résister à Macron), voici une nouvelle qui n’étonnera pas grand-monde : des officiers généraux vont encaisser des primes de responsabilité.
Au moment où l’ex-CEMA, Pierre de Villiers, se répand en tristesse et en football (1) pour avoir quitté l’uniforme (lamentablement, sans résister à Macron), voici une nouvelle qui n’étonnera pas grand-monde : des officiers généraux vont encaisser des primes de responsabilité. 

Et pas des miettes, de 43 000 à 50 000 € par an ! 61 officiers généraux sont concernés par cette indemnité spécifique. Notez le doux vocable, indemnité.

Ce que dit le Journal Officiel

Publics concernés : officiers généraux occupant certains emplois présentant un niveau de responsabilité particulièrement élevé.

Objet : création d’une indemnité spécifique de haute responsabilité.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er janvier 2019.

Notice : ce décret institue, en faveur des officiers généraux et selon le niveau de responsabilité de leur emploi, une indemnité spécifique de haute responsabilité. Cette indemnité est composée d’une part fonctionnelle prenant en considération les responsabilités afférentes à ces emplois dans la conduite des politiques publiques de défense, les sujétions particulières et le niveau d’encadrement, et d’une part variable liée aux résultats dans l’exercice de ces fonctions. La part fonctionnelle fait l’objet d’un versement mensuel, la part variable d’un versement annuel.


La Tribune nous explique

« C’est un décret qui va faire du bruit. Surtout dans le contexte actuel, le budget des armées venant d’être amputé de près de 800 millions d’euros pour le financement des opérations extérieures (OPEX) et intérieures (OPINT). En soi, cette prime n’est pas scandaleuse mais la publication samedi du décret semble être un très mauvais gag. Le gouvernement risque de se faire accuser d’acheter le silence des officiers généraux sur l’encoche budgétaire annoncée mercredi dernier… »

Qui va palper

« Ainsi, le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, pourrait toucher une prime de 50 000 euros par an, dont 31 500 euros de part variable. S’agissant des chefs d’état-major (Terre, Marine, Air) ainsi que le major général des armées, le chef de l’état-major particulier du président de la République et le chef du contrôle général des armées), la prime maximale s’élève à 43 000 euros, dont 23 000 euros de part variable. Au total, 61 officiers généraux sont concernés par cette indemnité spécifique. »


Les grands mutiques de la Grande muette promus à un bel avenir

J’écrivais très récemment cet article sur la soumission de nos généraux, il n’en a que davantage d’actualité : 

« Ils étaient là, nos généraux de parade, saluant leur chef président de la République Emmanuel Macron, le petit parmi ses homologues. Ils étaient donc là nos représentants tétanisés du haut commandement de l’armée française otanisée. Tous, droits dans leurs charentaises, dociles, attendant le vin d’honneur, le seul qui leur reste, pas le vin… »

Pas un n’a osé se fendre d’une tonitruante allocution impromptue pour dénoncer en direct l’insulte faite par Macron aux Poilus, à leurs familles et à leurs chefs.

Pas un n’est monté au créneau et pourtant celui-là aurait eu droit à une ovation, même dans des PMU où des clients commentaient en termes peu élégants la prestation macronienne :


Jacques CHASSAING pour ripostelaique.com


« Le Général Pierre de Villiers, qui a démissionné de la tête des armées suite à un différend avec le président Emmanuel Macron, sort un livre : Qu’est-ce qu’un chef ? Pour Pierre de Villiers, désormais à la retraite mais toujours très actif, un bon chef doit être exemplaire… »


Sur le même thème lire aussi:

➜ L'ancien chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, dénonce une "crise de l'autorité"

➜ Général Gomart : «l’invasion de l’Europe par les migrants est programmée, contrôlée et acceptée»

2 commentaires:

  1. L’ARGENT CORROMPT LES GENS, MACRON LES POURRIT.
    Je m’explique : avec cet appât (l’argent) toute velléité de résistance tombe à l’eau chacun ne voyant que midi à sa porte.
    Peu ou prou c’est : après moi le déluge !

    RépondreSupprimer
  2. on s en doute bien tout ca est voulu

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal