Revue de presse - Peuple de France: Popularité, chômage, Trump s’en prend violemment à Macron

mardi 13 novembre 2018

Popularité, chômage, Trump s’en prend violemment à Macron

A peine revenu de sa visite officielle à Paris pour commémorer l'armistice de la Grande guerre en compagnie de 70 chefs d'Etat, Donald Trump livre sur Twitter une vision acerbe de sa rencontre avec Emmanuel Macron.
A peine revenu de sa visite officielle à Paris pour commémorer l'armistice de la Grande guerre en compagnie de 70 chefs d'Etat, Donald Trump livre sur Twitter une vision acerbe de sa rencontre avec Emmanuel Macron.

Coutumier de l'exercice, Donald Trump a dégainé son compte Twitter ce 13 novembre pour livrer un compte-rendu sarcastique de sa visite officielle à Paris. Il a particulièrement dardé ses flèches numériques en direction de l'actuel locataire de l'Elysée.

Dans un premier temps, l'homme fort de Washington a pris pour cible la volonté d'Emmanuel Macron de construire une armée européenne et a déclaré : 

«Emmanuel Macron suggère de se doter d'une armée propre pour protéger l'Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c'était l'Allemagne, lors de la Première et Seconde guerres mondiales. Comment la France s'en est-elle sortie ? On commençait à apprendre l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'interviennent. Payez pour l'OTAN ou non !»


«Le problème, c'est qu'Emmanuel est mis à mal par une cote de popularité très basse en France, 26% [d'opinions favorables] et un chômage à 10%. Il essayait juste de changer de sujet. Et soit en passant, il n'existe pas de pays plus nationaliste que la France, un peuple très fier et ils ont bien raison ! MAKE FRANCE GREAT AGAIN !»




L'Elysée a déclaré ne pas vouloir réagir à la série de tweets du président américain, affirmant quelques minutes après leur publication : «Nous nous refusons à tout commentaire».

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Armée européenne: Trump juge les propos de Macron «très insultants»

➜ Pour le 11 novembre, l’Elysée choisit une artiste ouvertement militante anti Trump

1 commentaire:

  1. IL A RAISON LE PRESIDENT AMERICAIN EN 14-18 ET 39-45 LES AMERICAINS ONT ETAIENT LA ET SE SON SACRIFIE POUR NOUS SAUVER .....SINON AUJOURD HUY NOUS SERIONS ALLEMAND.....D AILLEURS AUJOURD HUY C EST L ALLEMAGNE QUI COMMANDE L EUROPE.....IL NE FAUT PAS ETRE NAIF .....C EST ANGELA QUI COMMANDE ...NOUS ONT SUIT COMME DES MOUTONS

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal