Revue de presse - Peuple de France: Pas de reprise économique ? Pour Bruno Le Maire, c'est la faute aux gilets jaunes !

mardi 27 novembre 2018

Pas de reprise économique ? Pour Bruno Le Maire, c'est la faute aux gilets jaunes !

Si la croissance et la consommation sont en berne, c’est à cause des gilets jaunes ! Il fallait y penser et oser l’affirmer. Bruno Le Maire l’a fait sans le moindre clignement de paupière.
Si la croissance et la consommation sont en berne, c’est à cause des gilets jaunes ! Il fallait y penser et oser l’affirmer. Bruno Le Maire l’a fait sans le moindre clignement de paupière.

Les gilets jaunes ont tous les défauts du monde. Darmanin a bien résumé la situation en parlant de « peste brune ». Le ministre qui paye ses repas au restaurant trop cher (avec l’argent du contribuable) n’avait pourtant pas mesuré le mal que les gilets jaunes font à l’économie française. Une carence dans l’analyse de ce pauvret qui a été rectifiée par le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.


Plutôt discret ces derniers temps (il est vrai que les Castaner, Darmanin et autres Schiappa prennent beaucoup de place médiatiquement), le ministre de l’Economie ne s’est pas déporté sur un autre domaine, mais cela ne l’empêche pas d’enchaîner les bêtises.

Quelques gilets jaunes et c’est l’économie française qui s’effondre ?

Qualifié d’ « être sournois » par Macron (qui l’a quand même choisi faute de mieux), Bruno Le Maire mouille toutefois la chemise pour sauver son patron de président. Le ministre de l’Economie a jugé utile de réapparaître devant les caméras pour faire le bilan. Non pas le bilan économique de la politique macronienne – les ministres n’aiment pas parler de leurs échecs – mais du bilan économique de l’action des gilets jaunes. Rassurez-vous chers lecteurs, il y a un lien évident si on suit la logique toute personnelle du ministre.

Le mouvement des gilets jaunes a déjà eu « un impact sévère » sur l’activité économique de la France. Pour être tout à fait précis, s’ « il est trop tôt pour indiquer s’il y aura un impact sur la croissance, mais tous les acteurs indique que l’impact sur l’activité économique est sévère » affirme Le Maire. Aïe, comme si la France avait besoin d’un tel choc économique. Au fond, les gilets jaunes sont des agents de l’appauvrissement de tout un pays. Les gilets jaune ou plutôt les chemises brunes à en croire Gérald Darmanin qui suit les cours du soir en histoire prodigué par un certain Emmanuel macron ont un impact très néfaste sur l’économie française. Rien que « dans la grande distribution, la perte de chiffre d’affaires a été de 35% le samedi 17 novembre et de 18% le samedi 24 novembre. Dans la semaine, elle s’est échelonnée entre 8% et 15% ». Si tout a été fait pour que la grande distribution détruise les commerces de proximité, ce n’est pas pour que les gilets jaunes les mettent sur le carreau.

Il est urgent d’agir et outre les gardes à vue et condamnations expéditives qui sont du ressort de Castaner et de quelques juges amis, il faut une réponse économique. Pas moins de six mesures ont été annoncées pour parer au manque à gagner des entreprises touchées. Une demande de mise au chômage partiel, des ouvertures de magasin le dimanche pour compenser les pertes et un étalement des échéances sociales et fiscales pour les entreprises (une future usine à gaz de laquelle vont ressortir plumées pas mal de sociétés qui s’y risqueront). Tout cela n’engage pas beaucoup l’Etat et le meilleur reste à venir. Les banques mettront « en œuvre des facilités en cas de dépassements des découverts » tandis que les assureurs seront invités à faire leur travail sans rechigner. Deux vœux pieux qui ne trompent personne…

Voilà l’économie française sauvée des griffes des gilets jaunes par ce bon Bruno Le Maire. Merci au ministre de l’Economie pour la diligence dont il fait état. Un ministre qui n’a toujours pas fait ses preuves (croissance à plat, chômage qui ne baisse pas, et déficit supérieur à celui de l’Italie), mais qui sait rassurer des Français qui ne l’écoutent même plus. Le spécialiste des impôts et des taxes ne convainc plus personne et le jugement de Macron sur cet « être sournois » pourrait être un des trop rares éclairs de lucidité d’un locataire de l’Elysée en grande détresse.



Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal