Revue de presse - Peuple de France: Migrants. Un jeune afghan dénonce des violences policières à Paris

dimanche 4 novembre 2018

Migrants. Un jeune afghan dénonce des violences policières à Paris

Utopia 56 est une association venant en aide aux migrants à Paris, à Calais et ailleurs en France. Ce dimanche matin, sur sa page Facebook, elle diffuse le témoignage vidéo d’un enfant de 10 ans, d’origine afghane. Il affirme que lui et sa famille ont reçu des coups de la part de CRS, dans la capitale, le 1er novembre.
Utopia 56 est une association venant en aide aux migrants à Paris, à Calais et ailleurs en France. Ce dimanche matin, sur sa page Facebook, elle diffuse le témoignage vidéo d’un enfant de 10 ans, d’origine afghane. Il affirme que lui et sa famille ont reçu des coups de la part de CRS, dans la capitale, le 1er novembre.

Il s’appelle Ahmed Reza. Il est âgé de dix ans et vient d’Afghanistan. Il est filmé sous la pluie, un rideau de fer fermé derrière lui comme décor. Lui et ses proches sont à la rue. Ils ont déposé une demande d’asile. Ils sont suivis et aidés par Utopia 56.

Dans cette vidéo tournée par l’association, le jeune garçon affirme que lui et sa famille ont subi des traitements violents de la part de CRS, alors qu’ils se trouvaient dans le square Anaïs Nin, porte d’Aubervilliers à Paris, le 1er novembre. Ils attendaient que des bénévoles d’Utopia 56 viennent à leur rencontre afin de les mettre à l’abri pour la nuit.

« Nous étions dans le parc et la police est venue, raconte l’enfant. Ils nous ont dit « levez-vous d’ici, vous ne pouvez pas rester là ». Ils ont donné des coups à ma maman (qui a déjà un problème de dos), à ma sœur, à tout le monde. Ils ont mis du gaz lacrymogène sur nous et nos affaires. J’ai voulu prendre une vidéo. Quand j’étais en train de filmer, un des policiers est venu, il a pris mon téléphone et a effacé la vidéo. »

La vidéo mise en ligne par l’association n’apporte, toutefois, pas la preuve formelle de cette agression de la famille afghane par des policiers. L’intervention des forces de l’ordre n’est pas montrée. Seul le jeune garçon témoigne. « Nous n’instrumentalisons jamais les exilés,affirme Yann Manzi, cofondateur d’Utopia 56. C’est la famille afghane qui nous a appelés vers 16 h 30 jeudi. Notre coordinatrice, travaillant à 200 m de là, s’est déplacée immédiatement et a vu les CRS. Régulièrement, ils viennent évacuer ce square Anaïs Nin, considéré comme un point de fixation des migrants. »

Contactée, la préfecture de police de Paris dit avoir eu connaissance de la vidéo, mais elle ne souhaite pas s’exprimer pour le moment.

[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr

Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal