Revue de presse - Peuple de France: Un homme originaire du Bangladesh acquitté pour viol: il « n’avait pas les codes culturels » pour comprendre que cela ne se fait pas en France

jeudi 22 novembre 2018

Un homme originaire du Bangladesh acquitté pour viol: il « n’avait pas les codes culturels » pour comprendre que cela ne se fait pas en France

Le journal La Manche Libre signale qu’un immigré originaire du Bangladesh jugé par la cour d’assises de la Manche a été acquitté pour le viol d’une lycéenne et condamné pour l’agression sexuelle d’une autre mineure.
Le journal La Manche Libre signale qu’un immigré originaire du Bangladesh jugé par la cour d’assises de la Manche a été acquitté pour le viol d’une lycéenne et condamné pour l’agression sexuelle d’une autre mineure.

Le verdict rendu mercredi 21 novembre 2018 nécessite quelques précisions. Alors que l’avocat général avait requis six ans de réclusion criminelle, l’immigré en question est acquitté du viol de l’une des jeunes filles mais condamné pour l’agression sexuelle de la seconde adolescente à deux ans de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve et sera inscrit au fichier des délinquants sexuels. L’immigré délinquant sexuel est donc ressorti libre du palais de justice de Coutances.

Comment expliquer ce jugement ? L’avocate de la défense a plaidé les difficultés d’interprétation de la part de son client qui « n’avait pas les codes culturels » pour prendre conscience qu’il imposait une relation par crainte ou par surprise !

Le journal La Manche Libre précise qu’après l’énoncé du verdict, le président a ajouté que »la décision de la cour n’est pas une remise en cause de la sincérité » de la plaignante. La cour a estimé que l’accusé n’avait pas conscience d’imposer un rapport sexuel. 

Pourtant, le capitaine de police de la sûreté départementale de Saint-Lô était venu révéler à la cour que lors de l’audition de l’accusé en garde à vue, il avait dû placer un brigadier entre l’interprète et le mis en cause car ce dernier tentait de lui peloter les cuisses.

L’officier de police avait ajouté que l’accusé, « considère les femmes françaises comme des p****, il a un comportement de prédateur. »

Quant aux experts qui ont examiné l’accusé, ils s’accordaient tous pour le décrire comme narcissique et égocentré et ajoutaient que dans la culture masculine du Bangladesh, son pays d’origine, « les femmes sont reléguées au statut d’objet sexuel ».



Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal