Revue de presse - Peuple de France: Le Grand Lyon augmente de 16,5 M€ le budget en faveur des mineurs isolés

mercredi 7 novembre 2018

Le Grand Lyon augmente de 16,5 M€ le budget en faveur des mineurs isolés

Pour faire face à l'arrivée croissante des mineurs non accompagnés dans la métropole, le conseil du Grand Lyon a voté ce lundi une rallonge de 16,5 millions d'euros du budget 2018. L'opposition a demandé l'aide de l'État pour supporter ces dépenses.
Pour faire face à l'arrivée croissante des mineurs non accompagnés dans la métropole, le conseil du Grand Lyon a voté ce lundi une rallonge de 16,5 millions d'euros du budget 2018. L'opposition a demandé l'aide de l'État pour supporter ces dépenses.

Dans une délibération adoptée ce lundi, le conseil métropolitain a validé une augmentation des dépenses de 13,5 millions d'euros pour les mineurs non accompagnés (MNA), plus 3 millions d’euros pour le financement du dispositif d’évaluation et de mise à l’abri des mineurs non accompagnés porté en lien avec Forum Réfugiés-Cosi.

Une augmentation qui porte à 47 millions d'euros ce budget en 2018. “Il s’agit d’ajuster les crédits dédiés à l’accueil et l’accompagnement des mineurs non accompagnés (MNA) en forte augmentation sur le 1er semestre 2018”, a expliqué la métropole de Lyon. 

Max Vincent, élu Synergies-Avenir de la majorité de David Kimelfeld, s'est lui dit interpellé par cette “augmentation des prestations dans la mesure où il semble être de plus en plus difficile de faire des prévisions”. “Ces dépenses ne peuvent plus être seulement mises à la charge de la collectivité. C'est à l’État de les prendre en charge”, a estimé le maire de Limonest.

Du côté des élus Les Républicains, Laurence Balas a estimé que la métropole paie “la gestion nationale de la politique d'immigration”. “Où est l’État ? Il était incarné jusqu'il y a peu par un ministre de l'Intérieur, membre de notre assemblée. Je l'ai entendu dire lors de son retour à Lyon : ‘J'ai quitté la place Beauvau, car je considérais que ma mission était terminée. Il fallait faire passer de grands projets de loi et je l'ai fait’. Alors non monsieur l'ex-ministre, tous les sujets n'ont pas été traités. Il aurait été responsable de votre part d'affronter les urgences nationales en continuant à assumer la mission qui vous a été confiée. Vous avez préféré abandonner”, a taclé l'élue lyonnaise.

Davis Kimelfeld a lui assumé cette augmentation et assuré que le budget pour l'accueil allait augmenter encore de 15 millions d'euros en 2019.

[...]

En savoir plus sur lyoncapitale.fr

Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal