Revue de presse - Peuple de France: "Racket", "extorsion en bande organisée": les plaintes contre Emmanuel Macron se multiplient

vendredi 30 novembre 2018

"Racket", "extorsion en bande organisée": les plaintes contre Emmanuel Macron se multiplient

Depuis plusieurs jours, les policiers enregistrent à travers la France des plaintes déposées par des citoyens se réclamant du mouvement des gilets jaunes. Toutes ont la même cible: Emmanuel Macron.
Depuis plusieurs jours, les policiers enregistrent à travers la France des plaintes déposées par des citoyens se réclamant du mouvement des gilets jaunes. Toutes ont la même cible: Emmanuel Macron.

"Racket", "atteinte au droit de manifestation", "extorsion en bande organisée"... Des Gilets jaunes ont décidé de passer à la vitesse supérieure ces derniers jours, en déposant des plaintes aux motifs variés contre Emmanuel Macron.


Aux quatre coins de la France, les policiers reçoivent la visite de manifestants prêts à en découdre avec le chef de l’Etat devant la justice.


La valse des plaintes a débuté lundi, au surlendemain du rassemblement émaillé de violences sur les Champs-Elysées. Comme le rapporte Ouest France, un représentant des gilets jaunes a déposé plainte dans la matinée contre Emmanuel Macron pour sept motifs: "racket, dilapidation de l’argent public, préjudice moral et mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, usage abusif de la force publique sur personne vulnérable, et atteinte au droit de manifestation".

Ne sachant comment réagir, les policiers qui n'avaient "jamais vu ça" seraient "allés rechercher dans le code de la constitution pour voir si cela était possible", explique l'auteur de la plainte dans les colonnes du journal local. Après quelques recherches pour évaluer la conformité de la demande, les agents ont finalement enregistré la plainte.

Quelques heures plus tard, une gilet jaune âgée de 29 ans a entrepris la même démarche en Charente. Mais son motif était bien différent: elle a décidé d'attaquer le président de la République pour "usurpation de fonction et détournement de fonds publics".

Mardi, c'est en région parisienne que les policiers ont reçu la visite d'un gilet jaune. Selon LCI, un homme a déposé plainte contre le chef de l'Etat à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) pour "atteinte à la liberté de manifester" et "violences volontaires avec armes". La police a enregistré la plainte, mais aucune enquête n'a pour le moment été ouverte.

[...]

En savoir plus sur bfmtv.com


Sur le même thème lire aussi:




4 commentaires:

  1. comme je l ai toujours dit une caste maffieuse nous gouverne et se remplissent les poches

    RépondreSupprimer
  2. QUELLE SUITE LEUR SERA DONNÉE ? PANIER PROBABLEMENT !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. osef de la suite, ce qui est important c'est que l'action fasse parler d'elle, et surtout qu'elle se multiplie !

      Supprimer
  3. A l assemblée nationale Mr Bernard Mono député Français au parlement européen s est augmenté le salaire de 57 % et vote la sous indexation des pensions de retraite le 3 / 12 / 18. Mme MACRON vat avoir son salaire augmenter de 22 % et vat passer à 555000 euros le gouvernement n est pas imposable sur le salaire

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal