Revue de presse - Peuple de France: Gilets jaunes: Castaner dénonce la "dérive totale" du mouvement

mardi 20 novembre 2018

Gilets jaunes: Castaner dénonce la "dérive totale" du mouvement

Les "gilets jaunes" poursuivent mardi matin leurs opérations de blocage, principalement sur les autoroutes et les dépôts pétroliers.
Les "gilets jaunes" poursuivent mardi matin leurs opérations de blocage, principalement sur les autoroutes et les dépôts pétroliers.

Les forces de l'ordre sont intervenues tôt mardi matin pour débloquer l'accès au dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes, et libérer la circulation sur la route Rennes-Angers, a annoncé la préfecture d'Ille-et-Vilaine dans un communiqué.
"L'opération s'est déroulée dans le calme, sans incident. L'ensemble des axes a été rendu à la circulation", précise la préfecture.

Selon Yoann, un gilet jaune interrogé par l'AFP, les forces de l'ordre sont intervenues vers 6h. "On ne lâche rien", a-t-il indiqué, ajoutant que les manifestants allaient "se reposer" avant de se donner rendez-vous à 11h sur un parking d'hypermarché, à Cleunay, au sud-ouest de Rennes.

Ce mardi matin, des Gilets Jaunes continuent les blocages un peu partout en France, pour la quatrième journée de mobilisation. "On ne cédera pas, qu'ils amènent l'armée mais on ne bougera pas" lance une manifestante à Sens (Yonne), au micro de BFMTV. 

"Je ne veux pas mettre à dos la France des ronds-points et des avenues" a déclaré Patrick Vignal, député LREM de l'Hérault sur BFMTV mardi matin. Il ajoute ensuite "ça fait 40 ans qu'on n'a pas respecté cette France périphérique".

Le député a reconnu qu'il fallait de la fermeté pour traiter avec le mouvement, "je ne mets pas tous les gilets jaunes dans le même débat, mais aujourd'hui ce sont des casseurs qu'on a" a-t-il déclaré. Mais il veut toutefois que le gouvernement entende la protestation : "Les citoyens ne vont plus dans les urnes, ils vont dans la rue, nous devons retourner dans la rue pour les faire retourner dans les urnes".

Castaner dénonce la "dérive totale" du mouvement

"On voit bien aujourd'hui qu'on a une dérive totale d'une manifestation qui pour l'essentiel été bon enfant samedi" a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner à propos des Gilets Jaunes, mardi matin sur France 2.

"On voit qu'on a une radicalisation avec des revendications qui ne sont plus cohérentes, qui vont dans tous les sens", a déclaré le ministre. Les trois jours de manifestations ont fait un mort et 528 blessés.

[...]

En savoir plus sur bfmtv.com


Sur le même thème lire aussi:


➜ Christophe Castaner menace les « gilets jaunes ». Et contre la délinquance, il fait quoi ?

➜ Gilets jaunes : les menaces de Castaner et les cinq mensonges de Macron

➜ Video. "Gilets jaunes" : 92 blessés dans les rangs des forces de l’ordre, dont deux graves déclare Castaner


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal