Revue de presse - Peuple de France: Général Soubelet : «La France se mérite, y vivre est un privilège !»

vendredi 2 novembre 2018

Général Soubelet : «La France se mérite, y vivre est un privilège !»

Pour le Général Soubelet, l'État doit résoudre sans traîner la ségrégation religieuse, sociale et ethnique qui s'instaure dans les «ghettos» français. Il enjoint les responsables politiques à tenir un discours de vérité.
Pour le Général Soubelet, l'État doit résoudre sans traîner la ségrégation religieuse, sociale et ethnique qui s'instaure dans les «ghettos» français. Il enjoint les responsables politiques à tenir un discours de vérité.

Finalement la situation intérieure est plus grave que prévu. C'est le triste constat de ceux qui gouvernent le pays et qui ont été sourds aux avertissements et aux informations des acteurs de terrain qui vivent quotidiennement les dérives de notre société.


Mais depuis le départ de Gérard Collomb, les langues se délient.

Souvenons-nous du funeste discours du ministre de l'Intérieur sortant qui, au détour d'une phrase, prophétise que nous vivrons bientôt «face à face»!

Mais c'est déjà le cas dans beaucoup de quartiers de nos villes de France.

«De France?» rétorqueront les adeptes de la provocation, tant il est difficile d'imaginer que certaines rues avec leurs échoppes, leurs commerces divers et le profil des passants ont un lien avec les racines de notre pays.

Faire ce constat, ce n'est pas offenser ceux qui ont rejoint la France à différentes époques venant des pays d'Afrique noire, subsaharienne et du Maghreb. Ils se sont organisés. Tout seuls.

La colère qui s'exprime de plus en plus ouvertement ne doit pas s'adresser à tous ces «nouveaux résidents» arrivés dans notre pays, mais aux gouvernants et aux élus qui ont préféré fermer les yeux et ne jamais expliquer qu'un pays comme la France se mérite.

"Toute une génération issue de cette ghettoïsation ne se sent pas française et essaie de régler ses comptes."

Oui, il se mérite, parce que vivre en France est un privilège. Nous avons une histoire, des lois, des règles, des usages, une organisation sociale protectrice et une tradition d'accueil.

L'accueil ne se résume pas à dire bonjour, faire un sourire commercial, fournir un logement à loyer modéré et une couverture sociale à des déracinés.

C'est encourager les arrivants «légaux» à s'inclure dans un monde nouveau avec des explications et un accompagnement. Tout doit leur être inculqué: notre modèle, notre langue, notre devise, notre mode de vie.

Finalement, par manque d'attention et parfois par calcul, les élus ont laissé des communautés se constituer et s'organiser. Cette cohabitation avec le reste de la société est devenue un affrontement, car toute une génération issue de cette ghettoïsation ne se sent pas française et essaie de régler ses comptes.

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr

Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal