Revue de presse - Peuple de France: Quand un élu de Saint-Denis considère que violenter Lydia Guirous serait "un acte de résistance"

vendredi 2 novembre 2018

Quand un élu de Saint-Denis considère que violenter Lydia Guirous serait "un acte de résistance"

Il parait qu'elle l'a bien cherché. Qu'elle soit donc châtiée… C’est du moins ce qu’a tweeté le conseiller municipal délégué à l’égalité des droits de la ville de Saint-Denis
Lydia Guirous
Il parait qu'elle l'a bien cherché. Qu'elle soit donc châtiée… C’est du moins ce qu’a tweeté le conseiller municipal délégué à l’égalité des droits de la ville de Saint-Denis


Lydia Guirous est porte-parole des Républicains. Ce qui n'est pas bien. Elle est aussi d'origine maghrébine. Ce qui est encore moins bien.


Dans le Journal du Dimanche, elle dénonce les "menaces de mort" dont elle fait l'objet de la part des "racailles communautaristes". Son crime : elle combat l'islam radical !

Quelques exemples choisis des aménités  qu'elle reçoit. "Sale kabyle, va manger tes morts !". "Elle mérite les caves de la Courneuve…" (on viole dans ces caves). Et encore "vendue aux sionistes !". Accablée, Lydia Guirous dit qu'elle "reste seule avec sa peur".

Ayant pris connaissance de ces délicats propos, un certain Madjid Messaoudene a jugé bon de les approuver. Voici sa déclaration. "Quand on est porte-parole d'un parti anti-migrant, anti-islam, bref d'extrême droite, il faut s'attendre à ce que nous, en face, on résiste, c'est pour nous un devoir".

Madjid Messaoudene n'est pas encore très connu. Il est juste conseiller municipal de Saint-Denis. Mais ses propos vont lui valoir gloire et notoriété auprès des "racailles communautaristes".

[...]

En savoir plus sur atlantico.fr


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal