Revue de presse - Peuple de France: Déplacement d’Emmanuel Macron à Bully-les-Mines : Une opération de com’ anti-républicaine et artificielle

samedi 10 novembre 2018

Déplacement d’Emmanuel Macron à Bully-les-Mines : Une opération de com’ anti-républicaine et artificielle

Le déplacement d’Emmanuel Macron à Bully-les-Mines ce vendredi, sur un lieu symbolique de ses promesses trahies, est à l’évidence une opération de com’ orchestrée depuis la veille et en sous-main par l’ancien député socialiste Nicolas Bays, dans un mélange des genres particulièrement gênant au vu de ses nouvelles activités.
Le déplacement d’Emmanuel Macron à Bully-les-Mines ce vendredi, sur un lieu symbolique de ses promesses trahies, est à l’évidence une opération de com’ orchestrée depuis la veille et en sous-main par l’ancien député socialiste Nicolas Bays, dans un mélange des genres particulièrement gênant au vu de ses nouvelles activités.

Seuls les élus et militants macronistes, comme Karine Garot, suppléante LREM aux législatives, ou le député Benoît Potterie, pourtant élu de la circonscription de Saint-Omer, ont été conviés.
Le député de la circonscription Bruno Bilde n’a été ni informé ni invité tout comme les habitants de la ville, écartés de ce rendez-vous militant qui n’avait rien de spontané…

Cette présidence aux abois se distingue décidément par son sectarisme et son mépris des citoyens et des élus. Le président de la République se comporte comme un chef de clan qui viole tous les usages républicains par de piteuses opérations de communication qui déshonorent la fonction présidentielle.

Communiqué de presse de Bruno Bilde, Député du Pas-de-Calais


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal