Revue de presse - Peuple de France: Après les «gilets jaunes», les blouses blanches font entendre leur colère

mardi 20 novembre 2018

Après les «gilets jaunes», les blouses blanches font entendre leur colère

Les principaux syndicats infirmiers ont lancé un appel à une journée d'action mardi, pour protester contre le manque de moyens professionnels, et les récentes décisions du gouvernement, notamment la création de 4000 postes d'assistants médicaux.
Les principaux syndicats infirmiers ont lancé un appel à une journée d'action mardi, pour protester contre le manque de moyens professionnels, et les récentes décisions du gouvernement, notamment la création de 4000 postes d'assistants médicaux.


Un nouveau front social à gérer, pour le gouvernement. Ce mardi, ce sont 16 organisations infirmières qui signent un appel à la grève, dont plusieurs syndicats de libéraux, de salariés, de l'Éducation nationale ou de plusieurs spécialités professionnelles.
L'ordre national des infirmiers invite également «les pouvoirs publics à entendre l'appel des organisations infirmières et à reconnaître davantage le rôle des infirmiers dans les projets de réforme et évolution du système de soins». Si le mouvement n'est pas associé à la contestation des «gilets jaunes», de nombreux représentants assument la superposition des mouvements, espérant focaliser l'attention de l'exécutif sur une filière professionnelle à même de négocier.

C'est la présentation du Plan Santé 2022 qui a balayé les derniers espoirs de la profession, et qui jettent les infirmières dans la rue. «La vision médico-centrée de ce plan ne donne aucun moyen aux infirmières», déplore le communiqué, qui relève que sur 1,1 million de professionnels de santé, 660.000 sont infirmiers, contre 220.000 médecins. Une prédominance humaine et un rôle «majeur et singulier auprès des patients», qui requièrent une meilleure attention, pour les syndicats. D'autant plus que, «face aux besoins croissants des malades chroniques», le champ de compétence infirmier s'est élargi mais n'est «reconnu ni juridiquement, ni financièrement».

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr


Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal