Revue de presse - Peuple de France: Allemagne: Des cours de « respect des femmes » donnés aux migrants ?

mardi 6 novembre 2018

Allemagne: Des cours de « respect des femmes » donnés aux migrants ?

Après la multiplication des cas de viols et d’agressions sexuelles par des migrants en Allemagne, Annette Widmann-Mauz, secrétaire d’État chargée de l’immigration, a évoqué la semaine dernière des cours de « respect des femmes » qui pourraient être donnés aux demandeurs d’asile.
Après la multiplication des cas de viols et d’agressions sexuelles par des migrants en Allemagne, Annette Widmann-Mauz, secrétaire d’État chargée de l’immigration, a évoqué la semaine dernière des cours de « respect des femmes » qui pourraient être donnés aux demandeurs d’asile.

« Des hommes qui vivent ici depuis longtemps doivent parler clairement de la sexualité, du respect et de l’égalité des droits en Allemagne avec les hommes qui viennent d’arriver – si nécessaire dans leur langue maternelle. Tous les demandeurs d’asile doivent suivre des cours d’orientation sur la vie en commun en Allemagne dès leur arrivée dans leur premier centre d’hébergement », a-t-elle déclaré.

Cette déclaration faisait suite à l’arrestation de sept Syriens soupçonnés de viol (et de trafic de drogues) à Fribourg, sur une adolescente.

L’Allemagne est en passe de devenir un laboratoire à ciel ouvert des ravages du multiculturalisme, surtout lorsque les cultures qui arrivent n’ont rien à voir avec la culture autochtone. Cela fait suite à la décision d’Angela Merkel, jugée folle par un nombre grandissant d’allemands y compris au sein de son propre parti, d’ouvrir les frontières de l’Allemagne à plus d’un million de migrants en 2016.

Ces initiatives – sur lesquelles il n y a aucun retour en terme d’efficacité – pour le « respect des femmes » sont déjà mises en place en Belgique, et en Norvège notamment. ll s’agit de tenter d’expliquer aux demandeurs d’asile comment se comporter respectueusement envers les femmes.


Les joies de l’immigration et du multiculturalisme donc, tandis qu’en France, où le même problème se pose, le débat se cantonne encore parfois à faire la morale aux autochtones qui écartent un peu trop les jambes dans les transports en commun …


Source: breizh-info.com

Sur le même thème lire aussi:






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal