Revue de presse - Peuple de France: Video. Le nombre de mères et bébés à la rue augmente en France

lundi 15 octobre 2018

Video. Le nombre de mères et bébés à la rue augmente en France

En Seine-Saint-Denis, on déplore une hausse inquiétante des mères sans-abris. Deux femmes fraîchement venant d'accoucher ont confié leurs difficultés à RT France. Le chef de service d'une maternité du 93 plaide pour davantage de places d'hébergement.
En Seine-Saint-Denis, on déplore une hausse inquiétante des mères sans-abris. Deux femmes fraîchement venant d'accoucher ont confié leurs difficultés à RT France. Le chef de service d'une maternité du 93 plaide pour davantage de places d'hébergement.

Fanta*, 21 ans, promène son bébé de deux mois, soigneusement emmitouflé, dans un square parisien. Les sourires qu'elle envoie à la caméra de RT France alternent avec des regards graves : la jeune bachelière, originaire de banlieue parisienne, a failli dormir à la rue avec sa fille.
Elle fait partie des centaines de «mères 115» en France, comme on appelle ces femmes sans logement après leur accouchement, prises en charge par le Samu Social.

«Maman va tout faire pour te trouver un logement sûr et agréable», murmure-t-elle à son bébé.


En France, un nombre croissant de mères se retrouvent à la rue après avoir donné la vie, en particulier dans les zones de grande misère sociale. L'association Interlogement 93 qui gère les appels du 115 en Seine-Saint-Denis a relevé que 653 mères sans logement après la maternité avaient été recensées en 2017 par le Samu Social, trois fois plus qu’en 2014. 

Pourtant, les budgets d’hébergement d’urgence en hôtels ne sont pas voués à être augmentés durant le mandat d'Emmanuel Macron. Face à ce problème qualifié de «récent» par Interlogement93, mais observable depuis au moins trois ans, aucune réponse impliquant un plan spécifique pour les jeunes mères n’a pour le moment été proposée.

*Nom d'emprunt.

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

Sur le même thème lire aussi:




1 commentaire:

  1. Où sont les pères ? Elles font des bébés mais elles n'ont pas de travail, pas de logement, pas de pères pour leur enfant. Font-elles des enfants pour obtenir un visa, un séjour en France ? On peut se poser toutes ces questions quand on voit ce reportage que je trouve très incomplet.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal