Revue de presse - Peuple de France: Une nouvelle taxe particulièrement scandaleuse

lundi 29 octobre 2018

Une nouvelle taxe particulièrement scandaleuse

La dernière en date de cette méticuleuse recherche de complément de recette budgétaire est particulièrement scandaleuse.
La dernière en date de cette méticuleuse recherche de complément de recette budgétaire est particulièrement scandaleuse.

Le gouvernement qui se refuse à faire de réelles économies budgétaires, se trouve confronté à la quadrature du cercle si il ne veut pas retomber sous les fourches caudines Bruxelloises avec un déficit supérieur à 3% du PIB...


Alors il finasse et cherche à trouver des recettes supplémentaires en s'attaquant à des activités qui bénéficiaient jusqu'à maintenant de statuts singuliers parfaitement justifiés. Naturellement c'est fait avec le moins de transparence possible pour éviter que les personnes concernées se rebiffent. La dernière en date de cette méticuleuse recherche de complément de recette budgétaire est particulièrement scandaleuse. Il s'agit de la taxation des bénéficiaires et des entreprises pour les prestations sociales et culturelles des Comités d'Entreprises.

Rappelons que les CE ont été créés en 1945 pour les Entreprises de plus de 50 salariés. L'objectif était double. D'une part, être le lieu de concertation pour tous les évènements qui rythment la vie de l'Entreprise et d'autre part gérer des oeuvres sociales et culturelles au profit des salariés. Il est évident que ce sont essentiellement les salaries les moins favorisés qui sont les principaux bénéficiaires de ce que propose les CE. Il peut s'agir de prestations culturelles, de services pour les enfants de salaries ( colonies de vacances) ,d'aide aux vacances.... Tout ceci, devant permettre à chacun de progresser et de bénéficier de prestations auxquelles il aurait, individuellement, très difficilement accès.

Eh bien, nos "pilleurs de tronc" ont eu une idée de génie. En fait, comme il s'agit d'avantage en nature.... on va donc, d'une part, taxer les entreprises sur ces montants pour l’équivalent des charges sociales non perçues comme si ces sommes étaient des salaires et puis, pour les bénéficiaires, on va intégrer ces sommes dans l'assiette imposable pour qu'ils payent l'IR sur ces avantages...
Il n'y a pas de petits profits.

Ces apprentis sorciers sont vraiment prêts à tout et sont totalement aveuglés par cette frénésie de recherche de recettes pour compenser leur incurie en matière de réforme de notre état glouton. Se rendent-ils comptent que cette mesure est non seulement une nouvelle atteinte au pouvoir d'achat mais de plus elle " délégitimise" le rôle des CE dont l’activité liée aux oeuvres sociales était l'un des éléments fondateurs. Tant les Entreprises que les salariés n'auront plus aucun intérêt à utiliser ou à financer les CE. 

Il faut vraiment que ce massacre cesse...et qu'enfin on s'attaque aux vrais problèmes de cet Etat impotent et que, comme on le disait pour l'Education Nationale, nos gouvernants dégraissent, enfin, le mammouth...


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal