Revue de presse - Peuple de France: Rouen : Il viole une femme après avoir frappé sa fillette de 2 ans

samedi 20 octobre 2018

Rouen : Il viole une femme après avoir frappé sa fillette de 2 ans

L’enfant a été témoin du viol de sa mère à proximité d’un sous-bois.
L’enfant a été témoin du viol de sa mère à proximité d’un sous-bois.

Un suspect, âgé de 32 ans, a été interpellé ce jeudi dans une rue de Rouen. Il a été identifié à l’aide d’un portrait-robot élaboré avec la victime, relate Le Point. L’homme, qui se décrit comme SDF, a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête confiée à la Sûreté Départementale de Seine-Maritime.



Les faits remontent à lundi 15 octobre vers 22 heures, et se sont déroulés dans les Hauts-de-Rouen. Les policiers sont intervenus après avoir été alertés par la victime.

Sur place, la patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) a pris en charge une femme qui affirmait avoir été victime d’un viol, sous les yeux de sa fillette de 2 ans. La femme a été hospitalisée, mais malgré son état de choc, a pu tout de même relater l’agression aux enquêteurs.

Il la menace de s’en prendre à son enfant

Selon ses déclarations, la mère de famille venait de stationner son véhicule à proximité de son domicile, lorsque l’agresseur a surgi. Il l’aurait poussée dans l’habitacle et serait monté à bord, sur la banquette arrière. L’agresseur se trouvait alors à côté de la fillette dans son siège auto, et aurait menacé la mère de s’en prendre à l’enfant si elle n’accédait pas à ses demandes.

L’agresseur frappe la fillette

Son premier souhait était de se faire conduire « au quartier », selon les déclarations de la victime. L’homme aurait porté des coups à l’enfant pour forcer sa mère à obtempérer. La victime a alors conduit son agresseur où il le souhaitait, soit à 2 kilomètres de là.

Au téléphone, il déclare à son interlocuteur lui emmener « un cadeau »

La mère de famille a ensuite affirmé avoir entendu l’inconnu passer un appel téléphonique et avoir informé son interlocuteur qu’il lui emmenait « un cadeau ». À ces mots, la victime aurait alors tenté de gagner du temps, comprenant ce qu’elle risquait d’endurer.

C’est à ce moment-là que l’agresseur aurait fait s’arrêter le véhicule, près d’un sous-bois. La femme aurait été frappée et violée, avant que l’inconnu ne prenne la fuite.

Le suspect, interpellé ce jeudi grâce au portrait-robot, avait sur lui une petite quantité de produit stupéfiant. Il a été reconnu formellement par la victime, rapporte Le Point.

Source: actu17.fr

Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal