Revue de presse - Peuple de France: Quand un retraité était interpellé et placé en garde à vue pour un doigt d’honneur à Macron

lundi 1 octobre 2018

Quand un retraité était interpellé et placé en garde à vue pour un doigt d’honneur à Macron

Alors que l’affaire du “doigt d’honneur” de Saint Martin a rapidement enflammé la sphère politico-médiatique, une veille histoire refait surface...
Alors que l’affaire du “doigt d’honneur” de Saint Martin a rapidement enflammé la sphère politico-médiatique, une veille histoire refait surface...


C’était le mercredi 18 avril 2018. Lors d’une visite d’Emmanuel Macron à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), un retraité protestant contre la hausse de la CSG avait adressé un doigt d’honneur au président de la République. Il avait été immédiatement interpellé et placé en garde à vue. Son geste, qui constituait un « outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique » était passible de six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende.

Quelques mois plus tard, lors d’une visite dans les Antilles, Emmanuel Macron se fait prendre en selfie entre deux habitants de Saint Martin, dont l’un adresse... un doigt d’honneur. Aucune sanction et même une justification maladroite du président de la République : « J’aime chaque enfant de la République, quelles que soient ses bêtises ».

[...]


Sur le même thème:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal