Revue de presse - Peuple de France: Policiers de Béziers blessés : colère d’un syndicat après deux relaxes

lundi 15 octobre 2018

Policiers de Béziers blessés : colère d’un syndicat après deux relaxes

Le 19 septembre, deux prévenus comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Béziers pour des faits de violences volontaires commis à l’encontre de policiers de la Sécurité publique, lors de la fête du cheval et du taureau, à Boujan-sur-Libron, le 4 août dernier.
Le 19 septembre, deux prévenus comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Béziers pour des faits de violences volontaires commis à l’encontre de policiers de la Sécurité publique, lors de la fête du cheval et du taureau, à Boujan-sur-Libron, le 4 août dernier.

Le tribunal correctionnel de Béziers avait mis le jugement en délibéré. Les juges viennent de relaxer les deux mis en cause, malgré les réquisitions du substitut du procureur de la République, qui avait requis des peines de prison.


Ce lundi, le syndicat Unité SGP Police-FO de l’Hérault dénonce, 

« cette nouvelle décision incompréhensible et intolérable, à l’heure où les policiers sont les cibles permanentes, de violences et d’agressions de toutes sortes et font l’objet de menaces permanentes. Ce jugement, à l’instar de celui prononcé le 21 septembre dernier, laissant libre l’homme qui venait de rouler sur un policier à Agde est un très mauvais signal, pour les policiers qui au quotidien font respecter la loi et les décisions de justice ».

Le syndicat considère que, « cette décision est un véritable acte de défiance à l’encontre des policiers.....

[...]


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal