Revue de presse - Peuple de France: Matteo Salvini à propos de Jean-Claude Juncker : « Je ne parle qu’aux gens sobres »

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

vendredi 5 octobre 2018

Matteo Salvini à propos de Jean-Claude Juncker : « Je ne parle qu’aux gens sobres »

Les relations entre Matteo Salvini et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker se dégradent encore un peu plus.
Photo: @matteosalvinimi (Twitter)
Les relations entre Matteo Salvini et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker se dégradent encore un peu plus.

Le climat entre l’Italie et l’Union européenne devient délétère. Après la question migratoire, c’est désormais celle du déficit excessif des Italiens qui est au coeur des tensions entre Rome et la Commission européenne.
Les hostilités ont été lancées le 1er octobre par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker. Ce dernier s’est alors montré très critique au sujet du projet de budget de l’Italie. Et a même menacé le pays de le contraindre à verser une indemnisation à l’UE.

Un coup de pression qui n’a pas été du goût du ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini. Il a ainsi répliqué à Jean-Claude Juncker sur Twitter : 

« Les propos et les menaces de Juncker et d’autres bureaucrates européens continuent de se répandre avec comme objectif d’attaquer le gouvernement et l’économie italiens ? Nous sommes prêts à réclamer une indemnisation ».



La sobriété de Jean-Claude Juncker…

Toutefois, Matteo Salvini ne s’est pas arrêté là dans ses critiques à l’encontre de Jean-Claude Juncker. Tandis qu’il était interviewé lors d’une émission sur une chaîne privée italienne, le ministre de l’Intérieur a déclaré au sujet du président de la Commission européenne : 

« Je parle aux gens sobres qui ne font pas de comparaisons qui ne tiennent pas la route ». Avant de lui prodiguer un conseil : « Il devrait boire deux verres d’eau avant d’ouvrir la bouche, et arrêter de répandre des menaces non-existantes ».

En cause, le parallèle établi par Jean-Claude Juncker entre l’économie de l’Italie actuelle et la crise traversée par la Grèce. De quoi agacer Matteo Salvini qui s’est rappelé que le patron de la Commission européenne avait eu des comportements posant la question de sa sobriété à plusieurs reprises. Le dialogue entre l’UE et l’Italie pourrait bien finir par définitivement boire la tasse…

Source: breizh-info.com

Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi