Revue de presse - Peuple de France: Le fanatisme immigrationniste de la majorité LREM ne connaît plus de limites

vendredi 19 octobre 2018

Le fanatisme immigrationniste de la majorité LREM ne connaît plus de limites

La majorité macroniste vient de voter un amendement en faveur de l’instauration d’un crédit d’impôt jusqu’à 1500 euros/an pour les personnes hébergeant gratuitement des migrants.
La majorité macroniste vient de voter un amendement en faveur de l’instauration d’un crédit d’impôt jusqu’à 1500 euros/an pour les personnes hébergeant gratuitement des migrants.

Au moment où des milliers de Français découvrent avec stupéfaction la hausse vertigineuse de leur taxe d’habitation, que les retraités sont plongés dans une insécurité économique,
que les étudiants sont pénalisés par la baisse des APL, et les automobilistes frappés au portefeuille par la hausse des carburants, la majorité macroniste vient de voter un amendement en faveur de l’instauration d’un crédit d’impôt jusqu’à 1500 euros/an pour les personnes hébergeant gratuitement des migrants depuis au moins un an.

C’est une étape indigne, supplémentaire, franchie dans le processus de submersion migratoire qu’entendent désormais imposer aux Français les députés macronistes.
Faisant fi de l’opposition résolue et maintes fois répétée de l’opinion publique à l’accueil de migrants, la macronie poursuit à marche forcée cette infernale politique d’installation massive de populations étrangères sur le territoire national.

Ce cadeau fiscal accordé à une minorité militante est un fardeau et une double peine pour la majorité des Français, déjà matraqués fiscalement pour financer cette immigration massive, (le budget Immigration Asile et Intégration est en hausse de 200 millions d’euros par rapport à 2018, pour s’établir à 1.58 milliard), et qui voient le pouvoir politique encourager et récompenser fiscalement et de manière scandaleuse ceux qui participent à l’accueil de migrants.

C’est également un signal dévastateur envoyé aux maffias de passeurs et aux réseaux d’immigration clandestine qui savent désormais qu’une majorité parlementaire allant à l’encontre de la majorité de l’opinion, déclare la France, pays ouvert aux quatre vents de l’immigration, au moment où les pays européens, les uns après les autres, reprennent en main avec courage et détermination la maîtrise de leur politique migratoire.

Il est temps que les Français mettent un coup d’arrêt démocratique à ces dérives de plus en plus inquiétantes et à cette folie idéologique qui gagne le système macroniste.
Les élections européennes de 2019 doivent être le signal de cette reconquête indispensable du pouvoir par le peuple.

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal