Revue de presse - Peuple de France: Macron impose une Rwandaise à la tête de la Francophonie

vendredi 12 octobre 2018

Macron impose une Rwandaise à la tête de la Francophonie

Marine Le Pen et des observateurs français ou africains déplorent le choix par Paris d'une personnalité anglophone.
Marine Le Pen et des observateurs français ou africains déplorent le choix par Paris d'une personnalité anglophone.

La Francophonie, réunie à partir de jeudi à Erevan, doit nommer à sa tête une Rwandaise, consacrant ainsi une victoire symbolique pour l'Afrique, mais aussi pour le président français Emmanuel Macron, héraut d'une vision plurilinguiste de la défense du français.

Le président français se rend à Erevan en position de force avec la nomination de sa candidate, Louise Mushikiwabo, prévue pour ce vendredi après-midi à la fin du Sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), une sorte d'ONU de poche de 84 Etats et gouvernements.

Mushikiwabo, adoubée par la France d'abord, a reçu le soutien essentiel de l'Union africaine présidée cette année par le Rwanda. En vertu de son explosion démographique, l'Afrique, continent sur lequel se trouvent 27 des 54 membres de l'OIF ayant droit de vote, représentera 85% des francophones en 2050, sur un total de 700 millions, contre 274 aujourd'hui, selon l'OIF.

Mais si chacun s'accorde sur le fait qu'il est temps qu'une personnalité africaine dirige l'OIF, le choix du Rwanda et l'activisme de Paris pour défendre ce choix a suscité des critiques, y compris sur le continent africain. En France, la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen s'est dite "indignée que la France puisse soutenir une ministre de Kagamé (le président du Rwanda, NDLR) qui est violemment anti-française, d'un pays qui a choisi de faire de l'anglais sa langue d'enseignement, sa langue d'administration, qui a tourné le dos au français".

Le Rwanda a en effet remplacé en 2008 le français par l'anglais en tant que langue obligatoire à l'école, avant de rejoindre le Commonwealth, pendant anglophone de l'OIF, un an plus tard. C'est d'ailleurs en anglais que le président rwandais Paul Kagame avait annoncé la candidature de sa ministre, à Paris en mai.

[...]

En savoir plus sur huffingtonpost.fr

Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal