Revue de presse - Peuple de France: Macron à propos des dirigeants de Hongrie et Pologne: des "esprits fous qui mentent à leur peuple"

samedi 27 octobre 2018

Macron à propos des dirigeants de Hongrie et Pologne: des "esprits fous qui mentent à leur peuple"

En visite en Slovaquie, Emmanuel Macron est passé de la critique mesurée à la colère contre les dirigeants de Hongrie et de Pologne, des "esprits fous" qui selon lui "mentent à leur peuple" par leurs positions anti-européennes.
En visite en Slovaquie, Emmanuel Macron est passé de la critique mesurée à la colère contre les dirigeants de Hongrie et de Pologne, des "esprits fous" qui selon lui "mentent à leur peuple" par leurs positions anti-européennes.

Lors d'une "consultation citoyenne" sur l'Europe à Bratislava, devant un public pro-européen, il a laissé éclater sa colère contre les gouvernements des deux pays de l'est, à sept mois des élections européennes qu'il voit comme un affrontement entre nationalistes et progressistes pro-européens.


"En Hongrie et en Pologne, certains dirigeants ont joué avec une idée inacceptable. Quand je les écoute comparer Bruxelles et Moscou d'avant (de l'époque soviétique, ndlr), c'est fou et inacceptable. Ils mentent à leur peuple", a-t-il lancé avec force, en anglais.

"Quand je vois de grandes affiches disant "Stop à Bruxelles", que font-ils ? Ils veulent stopper Bruxelles et ses fonds structurels ? Allez-y je vous en prie ! Comment vivent-ils ? Comment vit (le parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban) Fidesz, qui les finance ? Qui les a payés? Qui a fait leur carrière ? Les fonds structurels européens !", a-t-il dénoncé.

"Que font ces dirigeants avec ces esprits fous et qui mentent à leur peuple", a-t-il encore demandé. "Les nationalistes sont déjà grands, ils ont gagné dans certains pays d'Europe", a-t-il ajouté devant la presse.

"Oui il y a ce clivage" entre progressistes et nationalistes, avait-il dit plus tôt dans la journée. "Qui a gagné les élections européennes en France lors des dernières échéances ? Qui ? Le Front national !" de Marine Le Pen, rebaptisé depuis Rassemblement national.

"Ca n'a choqué personne ! Qui était au deuxième tour de l'élection présidentielle en France ? Le Front national, face à moi. Donc ils sont là, les nationalistes", a-t-il souligné, lors d'un point de presse commun avec le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini.

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr

Sur le même thème lire aussi:


2 commentaires:

  1. Macron tu n'es pas sans savoir qu'on est au bord de l'incident Diplomatique avec les propos que tu as tenu à l'égard des représentants de la Pologne et de la Hongrie ,tout le monde n'est pas obligé de penser comme toi et rien ne dit que tu as raison en d'autres temps ,ce camouflet aurait demandé réparation ,jeune freluquet ,quand on voit de la façon dont tu mènes ton propre Pays ,tu n'as de leçon à donner à personne !

    RépondreSupprimer
  2. Mais tu es en plein délire macron, comment oses-tu t'adresser aux Polonais et aux hongrois, dans de tels termes? Comment toi qui ne sais pas diriger ton pays tu oses les traiter de menteurs ? Tu veux mettre la France en guerre avec la Pologne et la Hongrie ? MAIS C' EST LE MONDE ENTIER QUE DEVRAIT TE TRAITER DE MENTEUR TOI QUI A MENTI AUX FRANCAIS POUR TE FAIRE ELIR.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal