Revue de presse - Peuple de France: Des livreurs parisiens recrutent des clandestins

jeudi 25 octobre 2018

Des livreurs parisiens recrutent des clandestins

Des livreurs parisiens Uber Eats et Deliveroo sous-loueraient leur compte à des sans-papiers, d’après une enquête de l’Express.
Des livreurs parisiens Uber Eats et Deliveroo sous-loueraient leur compte à des sans-papiers, d’après une enquête de l’Express.


« Je préfère être exploité plutôt que mendier ou voler, quitte à violer la loi », témoigne un homme rencontré par l’Express. Ce Guinéen arrivé il y a quelques mois en France est devenu livreur illégal pour le compte des entreprises de repas à domicile.
Dans la capitale, des livreurs auraient trouvé une solution pour être rémunérés sans effort. Ils sous-loueraient leurs comptes à des clandestins pour qu’ils « pédalent » à leurs places, tout en empochant une grande partie des gains. Pour devenir coursiers, les candidats doivent avoir un statut d’autoentrepreneur et des papiers en règle. Ces autoentrepreneurs en profiteraient pour exploiter une main-d’œuvre sans-papiers, raconte l’Express.

Pour le Collectif des livreurs autonomes de Paris, c’est une « mafia ». « Le phénomène est visible, mais pas quantifiable, car tous ont l’interdiction — tacite — de parler. Cela a débuté dans les quartiers. Les « grands frères » louaient leurs comptes aux mineurs, qui eux non plus ne sont pas censés travailler pour les applications. Puis ils sont allés racoler les migrants », témoigne à l’Express Jérôme Pimot, membre du collectif.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal