Revue de presse - Peuple de France: Carburants : la colère des automobilistes monte contre la hausse des prix

jeudi 25 octobre 2018

Carburants : la colère des automobilistes monte contre la hausse des prix

A mesure que les prix des carburants montent, la colère des automobilistes se fait de plus en plus visible. Depuis quelques jours, les initiatives demandant au gouvernement de changer de politique se multiplient.
A mesure que les prix des carburants montent, la colère des automobilistes se fait de plus en plus visible. Depuis quelques jours, les initiatives demandant au gouvernement de changer de politique se multiplient.


La hausse des prix du carburant sucitent la grogne des automobilistes. Ce poste pèse déjà lourd dans la balance budgétaire des ménages: selon l'Insee, ces derniers dépensent déjà 1700€ par an en carburant, un poids qui devrait continuer à augmenter.

Face à cette flambée des prix, des associations et des particuliers se mobilisent donc pour enjoindre le gouvernement à baisser les taxes sur les carburants au plus vite.

Pétitions en ligne

Sur Change.org, une pétition lancée par Priscillia Ludosky explique ainsi que «la hausse des taxes imposée par le gouvernement n'est pas la solution» pour inviter les automobilistes à privilégier d'autres moyens de transport: «nous sommes déjà dépendants des cours du pétrole, il n'est pas question qu'en plus nous subissions une augmentation des taxes!».

Interrogée par Le Parisien, l'auteur de l'appel explique avoir senti «le ras-le-bol monter». «Le gouvernement peut agir en baissant les taxes. C'est ce que je lui demande», résume la jeune femme. Elle explique notamment avoir été «contactée par une association d'automobilistes» pour une opération escargot sur le périphérique parisien, mi-novembre, afin de mettre son appel sur le devant de la scène médiatique.

En parallèle, sur le site Mesopinions.com, une autre pétition rassemblant plus de 64.000 signatures, lancée cette fois par «Sophie», rappelle que «les automobilistes ne sont pas des vaches à lait». Plus personnel, cet appel d'une Française travaillant «dans un service d'aide à la personne» rappelle que les conducteurs de voiture utilisent souvent ce moyen de transport faute d'avoir d'autres choix: le texte demande donc aux autorités d'agir «pour toutes les personnes utilisent (sic) leur voiture comme outil de travail et les Français qui en ont marre de se serrer la ceinture».

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr

Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal