Revue de presse - Peuple de France: En Europe centrale, Macron poursuit sa campagne contre les nationalistes

dimanche 28 octobre 2018

En Europe centrale, Macron poursuit sa campagne contre les nationalistes

En visite en Slovaquie, puis en Tchéquie, le chef de l’État s’est posé en avocat de la cause européenne, et en lutte contre le populisme.
En visite en Slovaquie, puis en Tchéquie, le chef de l’État s’est posé en avocat de la cause européenne, et en lutte contre le populisme.

C’est un cri d’alarme, lancé par Emmanuel Macron depuis le château de Bratislava, forteresse dominant le Danube qui fut bombardée naguère par les canons de l’armée napoléonienne.
«Ils sont là, les nationalistes, ils ont grandi parce qu’on ne les dénonçait que moralement, sans vouloir les combattre sur le terrain des réponses, sans expliquer que leurs propositions étaient absurdes.»

Le chef de l’État hausse le ton car il sait que, dans cette région du centre et de l’est de l’Europe, le populisme gagne du terrain. Dans ce contexte, pas question de renier sa stratégie, fût-elle jugée excessivement binaire par certains de ses amis: ramener le débat à une opposition entre progressistes et nationalistes.

À ses côtés, le premier ministre slovaque, le social-démocrate Peter Pellegrini, à la tête d'une coalition qui compte un parti nationaliste, approuve: «Il faut tout faire pour diminuer l'influence de partis qui ne partagent pas notre vision de l'Union européenne», plaide-t-il. Et d'encourager le président français à «aller convaincre les jeunes d'aller aux urnes».

Juché sur une estrade, Emmanuel Macron dénonce, une heure durant et en anglais, l’égoïsme des «démagogues» qui ciblent l’Europe sans dire à leur peuple ce qu’ils feraient sur l’immigration, l’environnement et la défense sans la «solidarité» des Vingt-Sept.

Comparer l'Union européenne à l'ex-URSS, comme s'ingénie à le faire le Hongrois Viktor Orban? «Crazy, unacceptable», tonne Emmanuel Macron.

[…]

En savoir plus sur lefigaro.fr

Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal