Revue de presse - Peuple de France: Castaner veut placer des référents LGBT dans les commissariats

mercredi 31 octobre 2018

Castaner veut placer des référents LGBT dans les commissariats

Décidé à lutter contre les actes homophobes, le nouveau ministre de l’Intérieur souhaite que les policiers soient formés à l'accueil des victimes. Il a assisté à une réunion avec SOS Homophobie pour «discuter» de «nouveaux outils» à mettre en place.
Décidé à lutter contre les actes homophobes, le nouveau ministre de l’Intérieur souhaite que les policiers soient formés à l'accueil des victimes. Il a assisté à une réunion avec SOS Homophobie pour «discuter» de «nouveaux outils» à mettre en place.

La lutte contre les agressions homophobes, qui se sont multipliées ces derniers mois en France et notamment à Paris, semble être une des priorités du nouveau ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.
Sur RTL le 30 octobre, il a évoqué plusieurs mesures, dont la formation de personnels pour recevoir les plaintes des victimes dans les commissariats.

«Nous allons essayer de mettre en place des dispositifs plus ciblés pour garantir la sécurité. La multiplication des actes homophobes est totalement anormale, nous serons ce soir avec Marlène Schiappa et Nicole Belloubet auprès de SOS homophobie pour discuter avec eux des outils qu’il faut construire ensemble», a déclaré le ministre sur les ondes de la radio.

Tweetant son intervention, Christophe Castaner a annoncé la présence de référents LGBT dans les commissariats et groupements de gendarmerie. Il a également évoqué le doublement des effectifs de la cellule «haine-discrimination» de la plateforme en ligne Pharos, sur laquelle sont dénoncés les contenus litigieux postés sur les réseaux sociaux ou sur Internet. Le ministre a par ailleurs rappelé la possibilité de déposer une pré-plainte en ligne, mise en place en juillet 2018.

Au cours de la réunion avec SOS homophobie, à laquelle assistaient la ministre de la Justice Nicole Belloubet et la secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre les discriminations Marlène Schiappa, les annonces ont été précisées. «Pour ce qui concerne le ministre de l'Intérieur, c'est la question de la formation des femmes, des hommes, des policiers, gendarmes qui, dans l'accueil, doivent être présents et accompagner ceux qui viennent et qui portent plainte», a déclaré Christophe Castaner, cité par Reuters. 

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

Sur le même thème lire aussi:





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal