Revue de presse - Peuple de France: 80km/h, premier bilan : 26 morts de plus

mardi 30 octobre 2018

80km/h, premier bilan : 26 morts de plus

Les 6 premiers mois de l’année n’avaient vu aucune augmentation des accidents, ils étaient même bien en dessous des chiffres de l’année précédente…
Les 6 premiers mois de l’année n’avaient vu aucune augmentation des accidents, ils étaient même bien en dessous des chiffres de l’année précédente…


Il est bien évident que si les chiffres avaient été bons, l’information aurait tourné en boucle dans tous les journaux télévisés et les membres du gouvernement, premier ministre en tête auraient été vanter à grand renfort de chiffres, d’infographie et d’image chocs l’immense succès d’une décision impopulaire, l’immense courage d’un gouvernement qui sait tenir la barre, l’immense sagesse de ceux qui savent, etc.

Mais les chiffres ne sont pas bons. Ils sont même très mauvais.

Il y a eu en France en septembre 2018, 285 accidents corporels de plus qu’en septembre 2017, 299 victimes de plus, dont 26 morts.

J’hésite (mais peut être que je ne devrais pas) à user de cette mauvaise foi qu’affectionnent certains politiciens qui n’auraient pas tergiversé une seule seconde avant de s’attribuer les mérites des résultats si les chiffres avaient été différents. Je ne voudrais pas non plus laisser entendre que le gouvernement, par ses réglementations absurdes, puisse être responsable de la mort de 26 personnes.

Et pourtant… J’ai essayé de chercher le début d’une petite explication qui pourrait imputer cette augmentation à autre chose qu’à la limitation à 80 km sur les routes secondaires. Mais je n’ai absolument rien trouvé : ce sont les motocyclistes, les automobilistes et les camionneurs qui ont payé ce lourd tribu, la mortalité des piétons est des cyclistes étant en baisse, le mois de septembre n’a pas subi de conditions climatiques particulièrement défavorables loin de là, les 6 premiers mois de l’année n’avaient vu aucune augmentation des accidents, ils étaient même bien en dessous des chiffres de l’année précédente…

LA VITESSE TUE

Tout part d’une évidence : la vitesse tue. De la même façon que l’eau est responsable des inondations, le soleil des insolations et le froid des congélations, la vitesse est responsable de tous les accidents de la circulation. C’est absolument indéniable : on n’a jamais vu deux voitures à l’arrêt se rentrer dedans.

Une fois qu’on a dit cela, on n’a absolument rien dit. On est resté au niveau zéro de l’analyse.

Tout le monde sait que les accidents de la route se produisent alors qu’au moins un véhicule est en mouvement. Tout le monde sait que la vitesse est dangereuse.

Enfin, pas vraiment tout le monde. Le gouvernement semble de toute évidence persuadé qu’il existe en France une bonne proportion de gens qui sont suffisamment bêtes pour ne pas comprendre que le mouvement d’un véhicule est la raison pour laquelle il n’est pas immobile. Il est même également persuadé que ce pourcentage est suffisamment élevé pour qu’on ne puisse pas identifier les abrutis des autres et qu’il convient donc de sanctionner tout le monde.

[...]

Olivier Maurice pour contrepoints.org


Sur le même thème lire aussi:



1 commentaire:

  1. un pilote de course qui roule à 300kmh ne discute pas avec son voisin en le regardant, ne se retourne pas pour surveiller sa progéniture, n'a pas de portable à bord ni d'allume cigare, il n'y a pas de jolie fille sur le coté à mater, il est concentré sur sa conduite; c'est pour cela qu'il reste en vie; à 80kmh il s'endormira au volant !

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal