Revue de presse - Peuple de France: Vénissieux : Le tournage sauvage d’un clip de rap se termine en violences urbaines

jeudi 27 septembre 2018

Vénissieux : Le tournage sauvage d’un clip de rap se termine en violences urbaines

Le rappeur Yamine l’Artiste, connu sous les initiales YL, avait décidé de tourner le clip de l’une de ses chansons, sans demander la moindre autorisation. Ce dernier fait partie des 11 personnes interpellées.
Le rappeur Yamine l’Artiste, connu sous les initiales YL, avait décidé de tourner le clip de l’une de ses chansons, sans demander la moindre autorisation. Ce dernier fait partie des 11 personnes interpellées.

Le rappeur marseillais YL, avait organisé le tournage d’un clip ce mardi après-midi à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon. Une démarche qui n’a pas amusé les jeunes du quartier des Minguettes.
L’artiste marseillais qui fanfaronnait avec des armes a provoqué de violents incidents. De nombreux débordements se sont produits vers 16h30 explique Le Progrès.

Une centaine de personnes se sont attroupées, bloquant la circulation. Ces derniers ont caillassé des bus et des tramways tandis qu’un magasin alimentaire a été la cible de jets de projectiles.

Le rappeur aurait été dépouillé de ses biens

YL aurait lui-même été victime du vol de son téléphone et sa carte bancaire. Ce dernier a été interpellé pour entrave à la circulation et provocation à un attroupement armé, alors qu’il prenait la fuite en voiture.

Dix autres personnes ont été arrêtées et un vaste dispositif a dû être déployé afin de rétablir l’ordre. Le calme n’est revenu que vers 20 heures.

Source: actu17.fr

Sur le même thème: 

👉Lire aussi: Un migrant en caleçon déambule dans Vénissieux avec un couteau

👉Lire aussi: Un adjoint au maire de Vénissieux en garde à vue après une soirée sous le signe de l’alcool et de la violence

1 commentaire:

  1. C'est ça la France maintenant ? Des rappeurs armés et pleins de fric qui veulent faire des clips sans aucune autorisation et des racailles qui insultent (ta mère la pute !) et font la loi dans leur quartier. Les mômes ne vont pas à l'école, les plus grands font du trafic... C'est ça la France ? Et ils sont défendus par la justice et les associations. Quel pays !

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal