Revue de presse - Peuple de France: Vers une soviétisation de la politique française

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

dimanche 23 septembre 2018

Vers une soviétisation de la politique française

En France, la vérité ne peut plus être dite. L’humour et le second degré non plus. La soviétisation de la pensée progresse et ceux qui ne s’en réjouissent pas auront bientôt le droit à un séjour à l’asile. Psychiatre, un métier d’avenir pour tous ceux qui n’ont pas encore traversé la rue !
En France, la vérité ne peut plus être dite. L’humour et le second degré non plus. La soviétisation de la pensée progresse et ceux qui ne s’en réjouissent pas auront bientôt le droit à un séjour à l’asile. Psychiatre, un métier d’avenir pour tous ceux qui n’ont pas encore traversé la rue !

Si vous n’êtes pas d’accord vous êtes un déséquilibré. Si vous êtes déséquilibré vous êtes un danger. Si vous êtes un danger vous êtes un nazi. Si vous êtes un nazi votre place est en prison ou peut-être à l’asile. C’est sur cette voie bien inquiétante que se dirige notre démocratie.
La volonté farouche de la justice (alimentée par les pressions du pouvoir) de faire passer Marine Le Pen pour folle en disent long sur le délabrement de la Macronie. Le système joue son va-tout. L’urgence est à la résistance. 

Marine Le Pen convoquée à une expertise psychiatrique. La présidente du Rassemblement national a lancé une bombe jeudi en publiant une photo de la convocation envoyée par la justice. Marine Le Pen interdite de penser ce qu’elle pense et poussée à avouer qu’elle souffre de troubles psychiatriques ? Rien de tout cela selon la version du pouvoir. Le Pen doit se soumettre à cette expertise après avoir publié un 2015 des photos d’exécutions perpétrées par Daech. Des photos qui n’avaient pas pour objet de relayer la propagande islamiste, mais de dénoncer le rapprochement ignoble du journaliste pseudo impartial, Jean-Jacques Bourdin, qui avait un peu trop tendance à faire croire que Daesh et le Front national jouait la même musique.

Salir pour continuer à régner

Et comme dans toute fausse démocratie, défendre son honneur et la vérité n’est pas bienvenue. Pour avoir démasqué le journaliste à l’agenda politique chargé, Le Pen se retrouve entre les mains de la justice. La condamnation à venir ne fait presque aucun doute tant il faut mettre des obstacles sur la route de Marine Le Pen. Trop dangereuse pour le pouvoir, il faut remplir son casier judiciaire avec tout et n’importe quoi. Le but est de donner le sentiment que cette femme politique est trop louche. Pas honnête et incapable de diriger la France.

Et quitte à salir son casier judiciaire et sa probité, pourquoi ne pas ajouter une case « zinzin » à ce château de cartes. Ainsi, la présidente du RN doit se soumettre à une expertise psychiatrique. Une procédure normale selon les haineux qui veulent la peau de Le Pen. Ils se retranchent derrière le Code de procédure pénale : « Les personnes poursuivies pour l’une des infractions mentionnées à l’article 706-47 doivent être soumises, avant tout jugement au fond, à une expertise médicale », explique l’article 706-47-1. En diffusant des images susceptibles d’être vues par des mineurs, Marine Le Pen a le droit à un tour de circuit chez le psychiatre. La présidente du RN a d’ores et déjà signalé qu’elle ne s’y rendrait pas et qu’elle ne se plierait pas ainsi à une justice et un univers politique en voie de soviétisation.

Les motivations de Marine Le Pen sont connues et une expertise psychiatrique n’a rien faire dans cette histoire. Mais quand le pouvoir et les amis en robe de juge peuvent faire passer la première opposante pour une cinglée, la Macronie ne résiste pas longtemps. Tout ceux qui ne se plient pas à la vision du pouvoir sont donc écartés avec violence. On fait passer les opposants pour des tarés. Les pseudo-opposants comme Mélenchon, eux, sont laissés tranquilles à siroter une grenadine sur le Vieux Port de Marseille.

La soviétisation est en Marche et ne concerne pas que la politique. La télévision aussi avec la polémique montée de toute pièce contre Eric Zemmour. Les derniers éléments montrent que la victimisation de l’inénarrable Hapsatou Sy avait été préparée. La miss, sans talent, et au compte en banque grevé malgré des années à faire la potiche grassement payée à la télévision, a décidé d’exister et de ramasser l’argent qui finira bien par tomber de l’arbre de la polémique. Zemmour bientôt convoqué chez le psychiatre ? Son premier rendez-vous sera certainement chez le juge dans notre cher pays où plus aucune vérité ne peut-être dite sans s’exposer à une condamnation.

Et que les petits malins n’essaient pas de se montrer impertinents en usant de la parodie. Un compte Twitter intitulé « Le Journal de l’Elysée » en fait aujourd’hui les frais. Le compte stipule clairement que ses messages sont parodiques, mais l’auteur a eu l’impudence de s’attaquer au personnel politique d’En Marche. Alors quand il fait dire à Edouard Philippe que « Nous avons fait du retour à l’emploi la priorité de ce quinquennat. Notre objectif est d’arriver au plein emploi d’ici 3 ans et nous allons nous en donner les moyens, le nombre de passage piéton sera multiplié par 5 d’ici 2021 », c’est forcément une menace pour la démocratie et la République. Les demandes de censure se multiplient.

En France, la vérité ne peut plus être dite. L’humour et le second degré non plus. La soviétisation de la pensée progresse et ceux qui ne s’en réjouissent pas auront bientôt le droit à un séjour à l’asile. Psychiatre, un métier d’avenir pour tous ceux qui n’ont pas encore traversé la rue !


Sur le même thème:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi