Revue de presse - Peuple de France: Rennes. Ils agressaient violemment les passants au hasard dans la rue

Recherche sur le web

samedi 15 septembre 2018

Rennes. Ils agressaient violemment les passants au hasard dans la rue

Une nuit, début septembre, cinq hommes circulant dans une Clio ont agressé des passants pour voler leur téléphone portable, à Rennes, Noyal-sur-Vilaine et Noyal-Châtillon. Les victimes ont reçu des coups ou ont été menacées. Policiers et gendarmes, chargés de l’enquête, ont interpellé quatre suspects, jeudi matin.
Une nuit, début septembre, cinq hommes circulant dans une Clio ont agressé des passants pour voler leur téléphone portable, à Rennes, Noyal-sur-Vilaine et Noyal-Châtillon. Les victimes ont reçu des coups ou ont été menacées. Policiers et gendarmes, chargés de l’enquête, ont interpellé quatre suspects, jeudi matin.


Les enquêteurs ont été surpris par le nombre d’agressions et de victimes, cette nuit du samedi 2 au dimanche 3 septembre.


« C’est rare d’être confronté à un tel périple avec ce degré de violence, confie un gendarme de la compagnie de Rennes qui a travaillé avec la Sûreté départementale du commissariat sur cette affaire. 

Le premier fait a eu lieu, vers 4 h du matin, à Noyal-sur-Vilaine, près de Rennes. Cette nuit-là, trois adolescents sont abordés dans la rue par plusieurs hommes qui circulent à bord d’une Clio. Menace avec un couteau, coups de poing. Les mineurs sont contraints de leur donner leur téléphone.

La Clio file ensuite vers Rennes, rue de Brest, où deux agressions sont commises. Les faits se répètent avec la même détermination, la même violence.

Avant de quitter Rennes, les agresseurs croiseront le chemin d’une autre victime, rue Léon-Bourgeois. Leur périple s’achève à Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Là encore, deux personnes - deux autos stoppeurs - reçoivent des coups, certains assénés avec une barre de fer.

Les enquêteurs, munis d’une description des agresseurs et de leur véhicule (une partie de la plaque d’immatriculation), ont identifié quatre des cinq suspects. Ces derniers ont été interpellés, jeudi 13 septembre, et placés en garde à vue, au commissariat de Rennes.

[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr

Sur le même thème:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi