Revue de presse - Peuple de France: Policier blessé par un chauffard à Agde: Un syndicat s’insurge contre le déchaînement de violences contre les forces de police

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

jeudi 20 septembre 2018

Policier blessé par un chauffard à Agde: Un syndicat s’insurge contre le déchaînement de violences contre les forces de police

Un policier de la Sécurité publique du commissariat d’Agde a été volontairement percuté par un conducteur, ce mercredi, sur la place Rhin-et-Danube, près de l’avenue de Sète, dans la commune d’Agde.
Un policier de la Sécurité publique du commissariat d’Agde a été volontairement percuté par un conducteur, ce mercredi, sur la place Rhin-et-Danube, près de l’avenue de Sète, dans la commune d’Agde.

Ce mercredi soir, le syndicat Unité SGP Police-FO de l’Hérault réagit :
« Un nouvel épisode dans la série des violences et encore une fois un fonctionnaires de Ppolice blessé, une liste qui s’allonge tous les jours, une liste sans fin ? Après Boujan sur Libron, Montpellier et Sète, c’est aujourd’hui à Agde, en effet qu’un fonctionnaire de police du commissariat se trouvait sérieusement blessé dans l’exercice de ses fonctions, il était contraint de faire usage de son arme de service, ce qui peut-être lui a sauvé la vie. Ce matin, en action de police nationale et en assistance d’huissiers de justice, la personne visée par l’opération qui se trouvait à bord de son véhicule lors de l’intervention, prenait la fuite en enclenchant une marche arrière, percutant volontairement et écrasant la cheville d’un des fonctionnaires présents. Il enclenchait la marche avant et le fonctionnaire, blessé, au sol, faisait feu à quatre reprises pour se protéger. L’auteur parvenait malgré tout à quitter les lieux. Aucun autre fonctionnaire, par chance, ne se trouvait blessé lors de cette deuxième action. Le fuyard revenait par la suite sur les lieux raisonné téléphoniquement par son épouse et était interpellé. Néanmoins, le bilan reste lourd avec un fonctionnaire gravement blessé à la cheville, avec 10 jours d’interruption temporaire de travail, Itt et 45 jours d’arrêt minimum à prévoir ».

Unité SGP Police-F0 relève, « encore croix au tableau de comptage des fonctionnaires blessés dans les rangs de la Sécurité publique dans l’Hérault. Tout cela est une fois de plus inacceptable. Notre syndicat s’insurge encore contre ce déchaînement de violences contre les forces de police. Une prise de conscience nationale est autant nécessaire qu’urgente devant cette banalisation récurrente des violences faites aux forces de l’ordre. Nous demandons des sanctions exemplaires et dissuasives à l’encontre de tous auteurs de violences aux forces de sécurité ».

[...]

En savoir plus sur e-metropolitain.fr

Sur le même thème:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi