Revue de presse - Peuple de France: Plan pauvreté de Macron : une rustine sur un pneu crevé ! (Dupont-Aignan)

vendredi 14 septembre 2018

Plan pauvreté de Macron : une rustine sur un pneu crevé ! (Dupont-Aignan)

Ce jeudi 13 septembre, Emmanuel Macron a présenté son « Plan pauvreté ». En France, la pauvreté gangrène notre société en affectant près de 9 millions de Français, notamment les plus jeunes puisqu’elle touche 20% des moins de 18 ans. Je déplore que les mesures annoncées par le Président de la République ne constituent qu’une rustine pour redorer son image sociale.
Ce jeudi 13 septembre, Emmanuel Macron a présenté son « Plan pauvreté ». En France, la pauvreté gangrène notre société en affectant près de 9 millions de Français, notamment les plus jeunes puisqu’elle touche 20% des moins de 18 ans. Je déplore que les mesures annoncées par le Président de la République ne constituent qu’une rustine pour redorer son image sociale.

En effet, ne tombons pas dans le piège de sa communication, qui maquille l’absence de solutions à la hauteur de l’enjeu.
Si certaines mesures annoncées par Emmanuel Macron vont dans le bon sens comme la multiplication des places de crèche et l’intention de repenser le fonctionnement du RSA, la plupart se résument à de belles déclarations d’intention, à des réaffectations de dépenses existantes ou encore à des rappels d’investissements déjà engagés à l’instar de la formation (Grand plan d’investissement). Peu de politiques nouvelles seront donc mises en place.

Par ailleurs, l’ensemble des mesures annoncées ne compenseront pas la casse sociale entamée par Emmanuel Macron depuis le début du quinquennat. Comment prétendre lutter contre la pauvreté quand les classes moyennes et populaires s’enfoncent dans le chômage de masse et voient leur argent de plus en plus ponctionné (+ 8 milliards € en 2018), leurs prestations sociales de plus en plus rabotées (désindexation de l’inflation), leurs emplois d’insertion supprimés (150.000 emplois aidés), leurs pensions de retraite amputées (-300€/an en moyenne), leurs soins de plus en plus déremboursés, leur carburant de plus en plus en plus taxé (prix +10%), leurs services publics de plus en plus bradés, etc. Comment prétendre lutter contre la pauvreté quand la politique économique du Gouvernement revient à précariser le marché du travail et à freiner l’activité plutôt que de l’oxygéner pour créer de l’emploi.

En réalité, cette injustice permanente, le nouveau monde de Macron en a fait sa doctrine : fort avec les faibles, faible avec les puissants. Le Gouvernement ne comprend pas que l’ambition d’éradiquer la pauvreté dans notre pays doit avant tout reposer sur la complémentarité de la valeur travail avec notre exigence républicaine de solidarité. C’est pourquoi je propose la mise en place d’un véritable « plan pauvreté » visant à protéger les plus défavorisés tout en garantissant le retour à l’activité : en donnant sa chance à chacun, en relançant la création d’emplois en France et en mettant fin au matraquage fiscal. 



Nicolas Dupont-Aignan

Président de Debout La France

Sur le même thème:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal