Revue de presse - Peuple de France: «Les personnes âgées sont les grandes oubliées du plan pauvreté» de Macron

Recherche sur le web

samedi 15 septembre 2018

«Les personnes âgées sont les grandes oubliées du plan pauvreté» de Macron

Le 13 septembre, Macron présentait son plan de lutte contre la pauvreté. 8,5 milliards d’euros sur 4 ans seront alloués pour combattre un phénomène qui touche 8,8 millions de personnes. Isabelle Sénécal, chargée de mission pour les petits frères des Pauvres, se désole que les personnes âgées soient «oubliées». Elle s’est confiée à Sputnik.
Le 13 septembre, Macron présentait son plan de lutte contre la pauvreté. 8,5 milliards d’euros sur 4 ans seront alloués pour combattre un phénomène qui touche 8,8 millions de personnes. Isabelle Sénécal, chargée de mission pour les petits frères des Pauvres, se désole que les personnes âgées soient «oubliées». Elle s’est confiée à Sputnik.

Lors de la présentation de son plan de lutte contre la pauvreté, Emmanuel Macron s'est exprimé durant plus d'une heure le 13 septembre au Musée de l'Homme à Paris. Et si la jeunesse a occupé une bonne partie du discours, la situation des personnes âgées sous le seuil de pauvreté n'a pas directement été abordée.
​«Nous sommes déçus. C'est clair. Les personnes âgées sont les grandes oubliées du Plan pauvreté. En une heure de discours, le Président de la République n'a pas prononcé "personne âgée", "aîné" ou "vieillissement" une seule fois. Alors que c'est un véritable enjeu de société», s'inquiète Isabelle Sénécal contactée par Sputnik France.

Dans les annonces sur les différentes mesures envisagées avec l'enveloppe de 8,5 milliards d'euros en quatre ans qui sera allouée au plan pauvreté, on peine à trouver trace d'actions directement dirigées en faveur des personnes âgées en grande difficulté financière.

En 2015, les 60 ans et plus représentaient 23% du total des Français qui vivaient sous le seuil de pauvreté. Statistiquement, il s'agit de la tranche de la population la moins touchée par ce phénomène. 

«La situation s'est améliorée si l'on prend les cinquante dernières années. Des garde-fous ont été mis en place, dont le minimum vieillesse. Mais ces dernières années, les crises sont passées par là. La situation financière de beaucoup de personnes âgées a empiré.»

[...]

En savoir plus sur sputniknews.com

Sur le même thème:

👉Lire aussi: Pas un mot sur la pauvreté des aînés lors du discours d’Emmanuel Macron !

👉Lire aussi: La pauvreté augmente chez les retraités ! Silence médiatique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi