Revue de presse - Peuple de France: Orly : expulsée de son logement, elle dort dans sa voiture

vendredi 14 septembre 2018

Orly : expulsée de son logement, elle dort dans sa voiture

Il y a deux mois, Sarah a quitté son logement qu’elle louait depuis deux ans dans le 93. Dans l’attente de retrouver une habitation sociale, elle doit se résoudre à dormir dans son véhicule.
Image d'illustration.
Il y a deux mois, Sarah a quitté son logement qu’elle louait depuis deux ans dans le 93. Dans l’attente de retrouver une habitation sociale, elle doit se résoudre à dormir dans son véhicule.

Emmitouflée dans sa couverture à l’arrière de sa voiture, Sarah vit une situation intenable depuis deux mois. Expulsée de son logement à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), elle a dû se résoudre à dormir dans sa voiture.


Son bail de 2 ans n’a pas pu être renouvelé. Le propriétaire souhaitait mener des travaux de rénovation, la bâtisse présentant des problèmes d’insalubrité et de sécurité. Pour Sarah, c’est le coup de massue. Elle n’avait pas anticipé ce déménagement et se retrouve ainsi à la rue. Les meubles laissés sur place, c’est avec seulement quelques affaires qu’elle affronte cette galère.

Avec sa petite famille, elle doit donc faire appel au système D pour retrouver un logement social. Car ni ses demandes en mairie d’Orly où elle travaille, ou dans les hébergements sociaux ne sont acceptées. « Mon cas ne serait pas prioritaire, déclare la jeune femme de 29 ans. Le 115 ne décroche pas et les centres sociaux manquent de place », souffle-t-elle. Pourtant, elle a une petite fille de 18 mois.

« On ne demande pas de l’argent car on peut payer un loyer. On réclame seulement un logement décent surtout pour le bien de notre fille », crie-t-elle.

Sarah a évidemment pensé dormir à l’hôtel. Après deux nuits, elle a dû y renoncer. Cela lui coûtait trop cher. « Tout mon salaire y passait », raconte-t-elle.

Sans famille, sans amis, elle désespère de trouver un toit. Elle a lancé une pétition « Un toit pour Méllina » (sa fille) récoltant 3 000 signatures.......

[...]

En savoir plus sur leparisien.fr

Sur le même thème:

👉Lire aussi: Seine-Saint-Denis : Faute de solution d'hébergement, 54 jeunes mères ont dormi dans la rue cet été

👉Lire aussi: Propriétaire et SDF : l’administration s’en moque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal