Revue de presse - Peuple de France: Mort pour une place de parking : « Il a été massacré », confie sa fille

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

jeudi 20 septembre 2018

Mort pour une place de parking : « Il a été massacré », confie sa fille

Un conducteur de bus a été tabassé à mort devant sa famille, samedi 15 septembre, à Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, après un différend pour une place de parking. Sa fille, Aylin, s’est confiée, mardi 18 septembre, au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC.
Un conducteur de bus a été tabassé à mort devant sa famille, samedi 15 septembre, à Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, après un différend pour une place de parking. Sa fille, Aylin, s’est confiée, mardi 18 septembre, au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC.

Ali, 43 ans, conducteur de bus dans l’agglomération de Tours, est mort lundi 17 septembre, après avoir été roué de coups, samedi, sur le parking d’un centre commercial à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire). Les suspects, deux frères de 21 et 24 ans, ont été interpellés. La raison de cette altercation ? Le quadragénaire s’était garé sur une place qu’une jeune fille « réservait » pour la Mercedes des deux hommes.

Aylin, la fille d’Ali, a confié sa douleur et son incompréhension mardi 18 septembre, sur RMC, au micro de Jean-Jacques Bourdin. Son père « n’avait pas forcément vu que la place était réservée », explique-t-elle. « Il s’est dit que ce n’était pas la fin du monde, que cette fille pouvait réserver une autre place. »

Aylin n’était pas avec son père ce jour-là. En revanche, dans la voiture, Ali était avec quatre autres membres de sa famille, qui ont assisté, impuissants, à la scène. « Il a été massacré. Je qualifie ça d’un acte inhumain. Je n’ai pas d’autres mots aujourd’hui. Pour moi, c’est de l’acharnement. C’est gratuit », déplore la jeune femme.


[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr

Sur le même thème:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi