Revue de presse - Peuple de France: Migrants: pour Bernard Kouchner, "nous ne prenons pas notre part, on devrait en prendre plus"

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

jeudi 20 septembre 2018

Migrants: pour Bernard Kouchner, "nous ne prenons pas notre part, on devrait en prendre plus"

L'ancien ministre des Affaires étrangères s'est montré très critique vis-à-vis de la politique française d'accueil des migrants.
L'ancien ministre des Affaires étrangères s'est montré très critique vis-à-vis de la politique française d'accueil des migrants.

La crise migratoire est au menu des discussions des dirigeants des 28 pays européens réunis à Salzbourg, en Autriche, à partir de ce mercredi. Leurs débats viennent conclure un été de bras de fer diplomatiques sur la question, notamment autour du sort des navires transportant des migrants, auxquels l'Italie refuse désormais d'ouvrir ses ports sans promesse d'un partage de leur accueil.

Invité ce mercredi soir sur notre antenne, l'ancien ministre des Affaires étrangères  Bernard Kouchner a souligné que l'Europe devrait "parler d'une seule voix" sur la question migratoire.

"Nous ne prenons pas notre part. On devrait en prendre plus et les autres en prendre moins", a jugé Bernard Kouchner au sujet du nombre de migrants accueillis dans l'Hexagone. "A quoi sert une Europe, si elle n'est pas d'abord une alliance de générosités? Nous sommes plus riches que les autres, c'est comme ça. Par rapport au reste du monde, nous sommes chanceux. On est en train de tout gâcher, on est en train de foutre en l'air l'Europe!", a-t-il encore ajouté.



[...]

Source: bfmtv.com

Sur le même thème:

👉Lire aussi: Pour 6 Français sur 10, la France accueille trop de migrants : "Cela s'appelle le racisme", juge Bernard Kouchner (Video)

2 commentaires:

  1. quil les prenne dans son chateau ! il a de la place !! ben oui ont est rasciste ! si cela vs fait plaisir ! arretons detre c ---

    RépondreSupprimer
  2. Il habite les plus beaux quartiers, dans les plus belles villes de France. Il a une île privée au large de Bonifacio, en Corse. C'est facile de dire "accueillons, accueillons" quand on n'est pas embêté par les flux migratoires et que cela se passe loin de chez soi. Il n'habite pas dans le 9.3, ce département qui a recueilli toute la misère du monde depuis 40 ans.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi