Revue de presse - Peuple de France: LREM : Castaner met sa démission dans la balance

samedi 15 septembre 2018

LREM : Castaner met sa démission dans la balance

Le délégué général de La République en marche promet de quitter ses fonctions si l’étude approfondie menée par Terra Nova sur les adhérents du parti macronien mettait en cause sa gouvernance. Une étude dont les premiers résultats lui ont déjà été communiqués.
Le délégué général de La République en marche promet de quitter ses fonctions si l’étude approfondie menée par Terra Nova sur les adhérents du parti macronien mettait en cause sa gouvernance. Une étude dont les premiers résultats lui ont déjà été communiqués.

Christophe Castaner, est-il à sa place à la tête de La République en marche (LREM) ? Vendredi, après avoir présenté aux médias la «feuille de route» du parti pour les prochains mois, le délégué général de LREM a lancé, bravache :
«Si je m’apercevais qu’il y a rejet de ma personne ou de mon mode de gouvernance, je n’attendrais pas le prochain congrès pour quitter mes responsabilités.» Et d’ajouter, perfide : «J’invite les responsables des autres partis à faire de même.»

Kamikaze Castaner ? Sans doute pas tant que cela. Début octobre, le think-tank proche du PS, Terra Nova, devrait en effet rendre publique une étude indépendante et approfondie sur les adhérents LREM. «Le premier truc vraiment sérieux sur ce qu’est vraiment ce parti», insiste le directeur de Terra Nova, Thierry Pech. «Au printemps, on a approché La République en marche pour leur demander l’autorisation de mener une enquête sociologique quantitative et qualitative sur leurs adhérents. Cet exercice de mise à nu est très inédit en France. Le seul qui s’en rapproche est l’enquête menée sur le PS en 2011.» LREM lui ayant ouvert son fichier de plusieurs dizaines de milliers d’adhérents, le think-tank a collecté en mai auprès de quelque 8 800 marcheurs, sélectionnés pour leur représentativité géographique, de genre, d’âge et de catégorie socioprofessionnelle, les réponses à 112 questions. Dont plusieurs portent sur le fonctionnement interne et la gouvernance du parti. Traitées cet été, ces données ont donné lieu à un «prérapport», déjà entre les mains de Castaner, une lecture qui pourrait l’avoir rassuré.

L’étude ne témoigne que du climat interne avant l’été. Depuis, entre absence de résultats économiques et bourdes à répétition de l’exécutif, l’optique d’une base militante que Castaner reconnaît «plutôt de centre gauche» pourrait avoir varié. Vendredi, le délégué général de LREM s’est donc voulu offensif, attaché à dépeindre une formation «vivante», dont le nombre net d’adhérents (plus de 400 000 grâce à un simple clic) a en août encore augmenté de 500… Les  prochains rendez-vous du parti sont censés mettre en scène sa vitalité....

[...]

En savoir plus sur liberation.fr

Sur le même thème:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal