Revue de presse - Peuple de France: Loire-Atlantique: un député LREM souhaite « l'expérimentation pour l’emploi des migrants.»

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

mercredi 19 septembre 2018

Loire-Atlantique: un député LREM souhaite « l'expérimentation pour l’emploi des migrants.»

Le 14 septembre dernier, le député LREM de la 2e circonscription de Loire-Atlantique Valérie Oppelt organisait une table ronde à la CCI pour ébaucher des pistes afin d’intégrer les migrants dans le monde du travail et l’apprentissage.
Le 14 septembre dernier, le député LREM de la 2e circonscription de Loire-Atlantique Valérie Oppelt organisait une table ronde à la CCI pour ébaucher des pistes afin d’intégrer les migrants dans le monde du travail et l’apprentissage. 

Cette table ronde a réuni plus de 40 personnes, dont Aïcha Bassal, adjointe à la vie associative pour la ville de Nantes, Frédéric Brangeon pour l’Union des entreprises de proximité (U2p), des militants associatifs, etc. Nous avons voulu en savoir plus auprès de Valérie Oppelt.


Breizh Info : Valérie Oppelt, vous êtes donc pour l’emploi des migrants ?

Valérie Oppelt : Exactement.


 Breizh Info : Comment comptez-vous y arriver ?

Valérie Oppelt : Cela fait longtemps que je travaille sur le dossier, avec Pôle Emploi, des entrepreneurs, des associatifs… J’en ai aussi aidé certains pour leurs démarches administratives, c’est le rôle d’un député.

Breizh Info : Pouvez-vous donner un exemple ?

Valérie Oppelt : Y avait un demandeur d’asile qui avait démarré un contrat d’apprentissage qui avait été stoppé au vu de son statut. Là on a réussi à maintenir sa formation, parfois on échoue.

L’objectif était de réunir les diverses parties pour commencer à se connaître, mais aussi définir de grandes thématiques : l’accompagnement personnalisé des demandeurs d’asile – qui n’existe quasiment pas, le logement, les déplacements, la simplification administrative, les stages ; chacun a pu s’exprimer quatre minutes, c’était minuté. Une nouvelle réunion le 22 octobre prochain permettra de les approfondir.

Breizh Info : Quel est l’objectif de ces rencontres ?

Valérie Oppelt : Ébaucher des pistes et les remonter pour changer la loi.

Breizh Info : Le niveau local est-il adapté pour cela ?

Valérie Oppelt : C’est une chance d’avoir des chefs d’entreprise qui veulent s’impliquer. Dans le maraîchage, les agences d’intérim, la métallurgie ils font état de problèmes de recrutement. Il faut remonter ces informations et mon objectif est que la Loire-Atlantique devienne un territoire d’expérimentation pour l’emploi des migrants.

Breizh Info : Il y a pourtant sur la 2e circonscription aussi des chômeurs qui ne trouvent pas de travail, et qui seraient ravis qu’un député se décarcasse pour eux, non ?

Valérie Oppelt : Un travail est prévu sur la refondation de Pôle Emploi. Et puis il y a une demande précise de la part des chefs d’entreprise qui n’arrivent pas à recruter.


Entretien complet dans breizh-info.com

Sur le même thème:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi