Revue de presse - Peuple de France: La famille d'Adrien Perez, assassiné d'un coup de couteau, écrit à Macron et lui reproche son manque de courage

jeudi 27 septembre 2018

La famille d'Adrien Perez, assassiné d'un coup de couteau, écrit à Macron et lui reproche son manque de courage

Les parents d'Adrien Perez, assassiné d'un coup de couteau dans le cœur au cours de l'été, ont écrit à Emmanuel Macron le 15 août. La lettre, restée sans réponse, est donc devenue publique le 26 septembre. Les époux endeuillés disent leur désarroi.
Les parents d'Adrien Perez, assassiné d'un coup de couteau dans le cœur au cours de l'été, ont écrit à Emmanuel Macron le 15 août. La lettre, restée sans réponse, est donc devenue publique le 26 septembre. Les époux endeuillés disent leur désarroi.

Patricia et Bruno Perez, visiblement désespérés, lancent un cri d'alarme qui entre paradoxalement en résonance avec la «reconquête républicaine» récemment lancée par Gérard Collomb :
«Devons-nous conclure, après cette nouvelle tragédie, que les représentants d’un Etat de droit s’avèrent incapables de mettre fin au règne sauvage d’une minorité qui empoisonne le quotidien de millions de Français ? Nos élus ont-ils si peur de ces gens ou ont-ils un intérêt à les laisser prospérer et tuer ? La France a clairement renoncé à imposer la République dans certains territoires, complaisamment ou lâchement abandonnés à la délinquance.»

Et de s'indigner du «mutisme» du gouvernement : «S’ajoute à la douleur de la perte d’un enfant, l’indignation face au silence assourdissant d’une partie de la classe politique française. Le mutisme de votre gouvernement et de votre majorité est-il la manifestation d’un mépris de caste face à la souffrance du commun des mortels ou l’expression de la conscience coupable d’hommes et de femmes ayant le pouvoir de mettre fin au règne de la violence mais refusant, par manque de courage et de conviction, de le faire ?»

"La France a clairement renoncé à imposer la République dans certains territoires"

L'Elysée, empêtré dans une séquence médiatique difficile depuis le commencement de l'affaire Benalla prendra-t-il le temps et l'énergie de répondre aux nombreuses questions soulevées par le courrier des époux Perez ? Ceux-ci semblent ne pas le croire et se montrent plus pessimistes : «Il nous semble, Monsieur le Président de la République, que votre gouvernement et vous-même avez l’indignation et l’admiration sélectives. Notre fils perdant la vie en tentant de défendre ses amis violemment pris à parti par des sauvages ne mérite-t-il pas autant votre sollicitude que tant d’autres reçus sous les ors du palais de l’Elysée ?»

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

Sur le même thème:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal