Revue de presse - Peuple de France: Course-poursuite à l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon : le suspect aurait crié «Je suis l’envoyé d’Allah»

mardi 11 septembre 2018

Course-poursuite à l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon : le suspect aurait crié «Je suis l’envoyé d’Allah»

Le conducteur d’une voiture s’est introduit sur les pistes de l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon ce lundi matin. L’homme qui est inconnu des services de police aurait hurlé « Allah Akbar » et « Je suis l’envoyé d’Allah » durant les faits. La voiture qu’il a utilisée a été volée dans la matinée à Dijon, avec violences.
Le conducteur d’une voiture s’est introduit sur les pistes de l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon ce lundi matin. L’homme qui est inconnu des services de police aurait hurlé « Allah Akbar » et « Je suis l’envoyé d’Allah » durant les faits. La voiture qu’il a utilisée a été volée dans la matinée à Dijon, avec violences.

La course-poursuite a débuté sur l’autoroute A43 vers 10h30 alors que le conducteur circulait à contre-sens depuis plusieurs dizaines de kilomètres, entre Lyon et Chambéry.


Des policiers de la CRS autoroutière ainsi qu’un hélicoptère de la gendarmerie l’ont pris en chasse, et ont tenté de stopper le véhicule.

Le suspect au volant de sa voiture Mercedes a alors défoncé les barrières de sécurité de l’aéroport Lyon-Bron, un aéroport d’aviation d’affaires, avant de faire demi-tour et de prendre la direction de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry.


Le conducteur a poursuivi sa course sur les pistes de l’aéroport. Une scène filmée par un voyageur. Quatre policiers ont ouvert le feu, sans parvenir à stopper la voiture.

Plusieurs témoignages affirment également que le conducteur a tenté à plusieurs reprises de percuter des passants dans l’aéroport Lyon-Bron ainsi qu’à celui de Saint-Exupéry.

Bloqué par un véhicule de police, le suspect a finalement pris la fuite en courant, mais a été rattrapé et interpellé par les policiers. Contrairement à ce qui a été indiqué initialement, les fonctionnaires n’ont pas utilisé un pistolet à impulsion électrique (taser) pour le maîtriser.

Durant les faits, le mis en cause aurait crié « Je suis l’envoyé d’Allah » selon le procureur de la République Marc Cimamonti. Une information qui reste à confirmer a précisé le magistrat.

Une source policière indique pour sa part que le mis en cause a hurlé « Allah Akbar » au moment de son interpellation.

Les enquêteurs ne privilégient aucune piste à ce stade. Le parquet antiterroriste de Paris a toutefois été informé de cette affaire mais ne s’est est pas saisi pour l’heure.

[...]

En savoir plus sur actu17.fr

Sur le même thème:

👉 Lire aussi: Attaque au cutter : la jeune femme a dit «que c'était Allah qui lui demandait de faire ça»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal