Revue de presse - Peuple de France: Bordeaux: une élue socialiste condamnée pour recel de fraude aux prestations sociales

samedi 15 septembre 2018

Bordeaux: une élue socialiste condamnée pour recel de fraude aux prestations sociales

La conseillère départementale du canton de Bordeaux Nord a été condamnée à 5 mois de prison avec sursis, assortis d’un sursis mise à l’épreuve de 24 mois, par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour recel de fraude aux prestations sociales.
La conseillère départementale du canton de Bordeaux Nord a été condamnée à 5 mois de prison avec sursis, assortis d’un sursis mise à l’épreuve de 24 mois, par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour recel de fraude aux prestations sociales.

Corinne Guillemot aura l’obligation de rembourser au total 16 000€ d’aides perçues. Son ex-compagnon écope de la même peine, lui pour fraude aux prestations sociales, étant l’auteur du dépôt de dossier d’APL et de RSA.


Pendant de nombreux mois, l’élue socialiste a perçu 800€ de RSA (Revenu de Solidarité Active) et 380€ d’APL (aide au logement) par mois, en plus de ses indemnités d’élue avoisinant les 2 000€. Des faits découverts alors que l’élue est expulsée de son logement bordelais pour loyers impayés !

Celle-ci est arrivée en politique dans les valises de l’ancien candidat aux municipales de Bordeaux, Vincent Feltesse, en provenance de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile-de-France. Elle était défendue par Me Anne Cadiot-Feidt, par ailleurs candidate sur la liste du socialiste Alain Rousset aux dernières élections régionales. A l’audience, la peine d’inéligibilité n’a pas été requise par le procureur.


Sur le même thème:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal