Revue de presse - Peuple de France: Bastia : des joueurs de foot violemment agressés par une dizaine d'individus après un match

mercredi 19 septembre 2018

Bastia : des joueurs de foot violemment agressés par une dizaine d'individus après un match

Une bagarre a éclaté à la sortie d'une discothèque, ce dimanche 16 septembre, à Bastia. Des insultes à caractère raciste auraient été prononcées.
Une bagarre a éclaté à la sortie d'une discothèque, ce dimanche 16 septembre, à Bastia. Des insultes à caractère raciste auraient été prononcées.

Plusieurs joueurs du club de Furiani-Agliani (Haute-Corse), qui évolue en Nationale 2, viennent de porter plainte après une violente bagarre qui s'est déroulée, ce dimanche 16 septembre, vers 3 h 30 du matin, à proximité d'une discothèque.
Selon nos informations, trois membres de cette équipe qui fêtaient la victoire obtenue quelques heures plus tôt contre l'équipe de Saint-Malo ont été pris à partie par une dizaine d'inconnus à la sortie de cet établissement de nuit, située sur le port de Toga. Ces derniers auraient proféré de nombreuses insultes racistes à l'encontre des victimes, d'origine africaine, avant de s'en prendre physiquement à eux.

L'un des joueurs, blessé à l'épaule, a été secouru par des pompiers. Quelques minutes plus tard, un autre membre de l'équipe de Furiani-Agliani a été, une nouvelle fois, agressé alors qu'il regagnait sa voiture. Plusieurs témoins de la scène se sont interposés avant de parvenir à ramener le calme.

Toujours selon nos informations, le camion des sapeurs-pompiers s'est retrouvé encerclé par une dizaine de jeunes hommes décrits comme hostiles. Un autre membre du club de Furiani-Agliani a été mis en sécurité par des policiers. Ces derniers ont dû faire usage de gaz lacrymogènes, afin de disperser les belligérants. Un véhicule de police a ensuite été la cible d'un jet de barre de fer qui est venu briser la lunette arrière.

La tension est encore montée d'un cran lorsqu'une dizaine d'inconnus ont fait irruption au niveau des urgences de l'hôpital dans lequel avait été transporté le joueur blessé à l'épaule. Plusieurs policiers sont parvenus à les repousser. Le joueur le plus sérieusement touché, souffrant d'une luxation de l'épaule, s'est vu prescrire 10 jours d'interruption totale de travail (ITT). Il a déposé une plainte.

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr

Sur le même thème:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal