Revue de presse - Peuple de France: Aucun chef d’État au monde ne déteste et ne dénigre son pays comme l’a fait Macron à plusieurs reprises

www.peupledefrance.com

Recherche sur le web

jeudi 27 septembre 2018

Aucun chef d’État au monde ne déteste et ne dénigre son pays comme l’a fait Macron à plusieurs reprises

Cette fois, c’est devant les 193 États membres de l’ONU que notre président n’a pu s’empêcher de salir une nouvelle fois la France, lors de son discours pour la 73e assemblée générale des Nations Unies, à New York.
Cette fois, c’est devant les 193 États membres de l’ONU que notre président n’a pu s’empêcher de salir une nouvelle fois la France, lors de son discours pour la 73e assemblée générale des Nations Unies, à New York.

“Je viens d’un pays qui a fait beaucoup d’erreurs, beaucoup de mauvaises choses”.


Une ignominie, un véritable sacrilège pour le peuple français et notre France millénaire. Emmanuel Macron ne sait plus ce qu’il dit, au point qu’on se demande s’il a toute sa tête et s’il a encore sa place à l’Élysée.

La France n’a pas vocation à se faire insulter par son président.



Aucun chef d’État au monde ne déteste et ne dénigre son pays comme l’a fait Macron à plusieurs reprises.

Imagine-t-on un Trump, un Poutine ou un Xi Jinping cracher sur leur patrie ou leur peuple ?

Complètement hystérique, la bouche tordue de colère, le regard mauvais, frappant son pupitre comme un forcené, il nous a joué la plus horrible pièce de théâtre à la tribune de l’ONU, devant un parterre d’auditeurs étrangers médusés.

Incapable de se maîtriser, il a non seulement insulté la France, une fois de plus, mais il a également mené une violente charge contre les États-Unis, pays ami et allié de toujours.

C’est une honte, une faute diplomatique manifeste, une marque d’ingratitude odieuse envers un peuple qui est venu mourir à nos côtés dans les tranchées de 14-18, qui nous a sauvés du nazisme et qui a vaincu le communisme, ce contre-modèle de société qui gangrenait le monde.

Le petit génie, le Mozart de la politique que les élites et les médias nous ont vendu pendant des mois, se révèle comme étant le pire président de la Cinquième République, qui ne cesse de nous salir à l’étranger.

-En Algérie, il a accusé la France de crime contre l’humanité.

-En Angleterre, Macron a nié la réalité d’une culture française.

-Au Danemark, il a dénoncé ces “Gaulois réfractaires aux réformes.”

-En Autriche, Macron a dit que la France était la seule nation européenne qui n’ait pas gagné contre le chômage de masse. Certes, mais à qui la faute ? Vous êtes aux commandes de l’économie depuis 4 ans et rien ne change.

-En Roumanie, il a encore rappelé que les Français détestaient les réformes.

-En Grèce, il a dit qu’il ne céderait rien “aux fainéants et aux hypocrites.”

Et en France, ce n’est pas mieux.

Traitant les Français d’illettrés, d’alcooliques, de fainéants, à l’occasion de ses déplacements, le président, chef des armées, vient encore d’insulter nos militaires en les accusant d’avoir pratiqué la torture en Algérie.

Lors d’une interview pour la chaine américaine Fox-News, en avril 2018, Macron avait déclaré :

« Je suis là pour rendre à la France sa grandeur (make France great again), comme dirait quelqu’un que je connais bien ». Difficile de faire plus hypocrite.

Car il faut oser. Non seulement sa politique économique est un désastre, aussi bien en tant que ministre de l’Économie de Hollande qu’en tant que président, mais il ne cesse d’insulter la France, de la rabaisser, au lieu de la faire rayonner.

Si la France a derrière elle des siècles de grandeur, ce n’est certainement pas grâce à Macron.

Une dette de 98,7 %, un chômage qui ne baisse pas, scotché autour de 9,5 %, une fiscalité écrasante, avec 45 % de prélèvements obligatoires, une balance commerciale déficitaire de 70 milliards, une croissance qui baisse et qui reste inférieure à la moyenne européenne.

Macron dépense 50 000 euros par an pour un mineur isolé, mais il laisse crever nos paysans avec 300 euros par mois et saigne les retraités, ces nantis qui n’ont connu ni les 35 heures ni les 5 semaines de congés payés.

Il est incapable de protéger les Français contre l’insécurité. Jamais l’explosion de la violence n’a été aussi forte avec 1 000 agressions gratuites par jour.

En France, on meurt pour un regard ou une cigarette refusée.

Il nous mène à la catastrophe, et son discours à l’ONU n’augure rien de bon.

Il est temps que le peuple dise STOP au mondialisme et au multiculturalisme en renversant la vapeur aux élections européennes de mai 2019.

Ce sera un vote existentiel.

Jacques Guillemain pour ripostelaique.com

Sur le même thème:



5 commentaires:

  1. De dire que la France a commis des crimes en Algérie, de dire que les Américains sont des cons, au moins Trum, c'est exacte, mais ne pas le dire en public.Question de diplomatie.

    RépondreSupprimer
  2. Vous l'avez voulu ,vous auriez mieux fait de refuser le second tour , ah bien sur il y avait Marine LEPEN ,et bien peut être qu'elle est moins raciste que MACRON .

    RépondreSupprimer
  3. LEVEE DE L IMMUNITE PRESIDENTIELLE ....PRONONCER LA DESTITUTION DE MACRON ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est qu'il doit être voté par l'assemblée , et la majorité de l'assemblée est pour Macron !

      Supprimer
  4. Il ne reste qu'une chose á faire que le peuple français se lève contre Macron. La revolution contre ce seigneur c'est maintenant !Louis XVI a eu la tête tranchée. Macron n'a pas la posture d'un président, il doit être démis de ses fonctions présidentielles par tous les moyens possibles. Le référendum cela existe, que les autres partis demandent aux français leur opinion.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Nous avons besoin de vous ! Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi