Revue de presse - Peuple de France: Vidéos. Une youtubeuse féministe excuse ses agresseurs “maghrébins”

Recherche sur le web

vendredi 17 août 2018

Vidéos. Une youtubeuse féministe excuse ses agresseurs “maghrébins”

Fervente militante féministe et vegan, la youtubeuse Antastesia raconte s’être fait agresser et dépouiller en pleine rue par « deux maghrébins », mais relativise les faits, considérant ses assaillants comme… « victimes de préjugés et de discrimination » de la part de la société.
La youtubeuse Antastesia.Capture d'écran
Dans une vidéo, Antastesia considère ses assaillants comme… “victimes de préjugés et de discrimination”.

Fervente militante féministe et vegan, la youtubeuse Antastesia raconte s’être fait agresser et dépouiller en pleine rue par « deux maghrébins », mais relativise les faits, considérant ses assaillants comme… « victimes de préjugés et de discrimination » de la part de la société.

« Me voler n’allait pas leur rendre service. C’était une discussion que j’avais envie d’avoir avec eux mais ce n’était pas forcément le moment ni le lieu », explique-t-elle dans une vidéo mise en ligne en début de semaine sur la plateforme de partage, mais supprimée depuis face aux critiques (voir ci-dessous).

A ses yeux, hors de question d’appliquer à ses agresseurs d’origine étrangère le principe #MeToo visant à dénoncer les violences faites aux femmes. Eux bénéficient d’une tolérance bienveillante qu’elle n’a pourtant pas pour d’autres catégories de la population.

la vidéaste radicale s’en prend à l’homme blanc. « Je ne dis pas que quand tu es prof et que tu es blanc, tu ne peux pas fournir un enseignement qui soit ouvert… », affirme-t-elle dans une autre vidéo, titrée « Diversité en études supérieures ou pourquoi l’université est-elle si blanche ? ». « Je dis juste que c’est plus difficile et moins légitime. »

Petit florilège de ses vidéos Youtube : « Violence des opprimé•e•s # violence des oppresseurs », « S'informer sur la Palestine », « chansons sexistes, livres racistes, artiste homophobe... et nous ? », « Comment j'ai compris que j'étais asexuelle », « Loi asile et migration - honte à nous », « Comment mépriser les hommes, ni vu ni connu », « Pour aller plus loin : Mennel et la “fachosphère” », « Je suis “une sale gaucho soumise à l'Islam” ».


[...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi