Revue de presse - Peuple de France: Seine-Saint-Denis : Un patron de bar contraint d’embrasser les pieds d’un commissaire de police

mardi 7 août 2018

Seine-Saint-Denis : Un patron de bar contraint d’embrasser les pieds d’un commissaire de police

Des policiers. Illustration.
La vidéosurveillance de l’établissement a filmé toute la scène.


Le 19 juillet dernier entre 22 heures et 23 heures, un équipage de policiers emmené par un Commissaire de Police est intervenu manu militari dans cet établissement du Bourget.


Un bar placé sous surveillance

Depuis le mois de septembre 2016, ce café-restaurant était sous surveillance des policiers nationaux et municipaux après une dénonciation qui faisait état d’un trafic de drogue et d’un réseau de proxénétisme en son sein. Mais si la dénonciation a conduit à plusieurs contrôles poussés, ceux-ci n’ont pour l’heure jamais mené à la découverte d’un trafic de stupéfiants ou d’un réseau de proxénétisme dans l’établissement.

Des policiers qui ne paient pas leurs consommations ?

Le jeune gérant dénonce : « Quand j’ai repris l’établissement, j’ai mis fin aux mauvaises habitudes des clients en uniforme qui consommaient sans se soucier de l’addition ». Et concernant l’éventuel trafic de drogue, l’homme explique avoir installé des caméras dans tous les recoins de son commerce et sur la terrasse pour se protéger.

Il baise les pieds du commissaire

Ce sont ces caméras qui ont immortalisé la scène : selon Le Point qui publie l’information, on peut y voir le commissaire de police en charge de La Courneuve, de Dugny et du Bourget débarquer avec des policiers et procéder à un contrôle de l’établissement et de ses clients. Pendant que les fonctionnaires de police procèdent aux palpations de sécurité sur les clients, le commissaire et le gérant se retrouvent sur la terrasse.

D’après la plainte déposée par ce dernier, le commissaire de police lui aurait reproché de l’avoir insulté dans son dos et l’aurait obligé à embrasser ses pieds pour se faire pardonner. Le gérant s’est exécuté, et on peut le voir se prosterner devant le commissaire sur les enregistrements de vidéosurveillance.

[...]

En savoir plus sur actu17.fr

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi