Revue de presse - Peuple de France: Saint-Brieuc. Un migrant afghan viole un enfant handicapé de 12 ans. Silence total de la presse régionale subventionnée

Recherche sur le web

mercredi 29 août 2018

Saint-Brieuc. Un migrant afghan viole un enfant handicapé de 12 ans. Silence total de la presse régionale subventionnée

À Saint-Brieuc, un migrant afghan de 26 ans a été arrêté dans le cadre d’une enquête sur le viol d’un enfant handicapé âgé de 12 ans. Notons au passage le silence total de la presse régionale subventionnée, non pas sur les faits, mais sur la qualité et l’origine du violeur présumé.
À Saint-Brieuc, un migrant afghan de 26 ans a été arrêté dans le cadre d’une enquête sur le viol d’un enfant handicapé âgé de 12 ans.

Notons au passage le silence total de la presse régionale subventionnée, non pas sur les faits, mais sur la qualité et l’origine du violeur présumé.

L’enfant handicapé violé !


La ville de Saint-Brieuc est de nouveau le théâtre d’un fait divers sordide. Et, une fois encore, il est question d’une affaire de viol ayant un lien présumé avec l’immigration extra-européenne. La scène s’est déroulée samedi 25 août en début d’après-midi. Tandis qu’un enfant de 12 ans s’amuse sur l’aire de jeux du parc des Promenades, un lieu du centre-ville situé à proximité du tribunal, il est abordé par un homme qui le conduit par la suite vers une maison abandonnée faisant office de squat, boulevard Sévigné.

C’est dans cet endroit que le prédateur va violer l’enfant handicapé un peu plus tard. Ce dernier ne doit alors son salut qu’à quatre jeunes mineures, elles-mêmes importunées par l’homme précédemment, qui ont vu le violeur et sa victime revenir dans le secteur quelques temps après. Les jeunes filles ont ainsi appelé la police après avoir discuté avec le garçon de 12 ans, très perturbé par l’horreur qu’il venait de subir tandis que son bourreau s’était éclipsé.

Migrant afghan


Quant au violeur présumé, il est interpellé lors d’une seconde descente de police en fin d’après-midi ce même samedi 25 août. Les quatre adolescentes le voient effectivement réapparaître à proximité du centre commercial « Les Champs » et appellent une nouvelle fois les forces de l’ordre, avec succès cette fois !


L’homme en question, âgé de 26 ans, est « un étranger qui réside depuis un certain temps sur l’agglomération briochine » selon certaines sources. Placé en garde à vue durant deux jours, le parquet de Saint-Brieuc a ouvert une information judiciaire contre lui pour des faits de viol sur mineur de moins de 15 ans. Il devait être présenté devant le juge d’instruction lundi 27 août en vue d’une mise en examen avant d’être placé en détention provisoire dans la soirée.

En ce qui concerne l’origine du violeur, il s’agit d’un migrant afghan ayant effectué une demande d’asile. Un profil qui rappelle ceux de nombreux violeurs interpellés dans différentes villes d’Europe pour des faits similaires.

Culture afghane, culture du viol ?


Toutefois, s’il est un sujet que la presse mainstream se garde bien d’évoquer, ce sont les différences culturelles importantes qui séparent certaines sociétés extra-européennes de nos habitudes bretonnes. Ainsi, en Afghanistan, une coutume nommée « bacha bazi » (signifiant littéralement « jouer avec les enfants ») a pour principe de mettre en vente de très jeunes danseurs (âgés de 6 à 16 ans) déguisés en filles et n’ayant pas encore atteint le stade de la puberté.

Se retrouvant d’abord à danser devant des hommes lors de soirées dédiées, les jeunes garçons sont ensuite utilisés comme « objets sexuels » par leurs « propriétaires ». Une pratique totalement tolérée par le code pénal d’Afghanistan !



Source: breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi