Revue de presse - Peuple de France: RENTRÉE POLITIQUE: QUOI DE NOUVEAU ET QU'EST CE QUI NOUS ATTEND ?

samedi 25 août 2018

RENTRÉE POLITIQUE: QUOI DE NOUVEAU ET QU'EST CE QUI NOUS ATTEND ?

Nous avons pris connaissance, dans la plus grande discrétion, des résultats économiques du premier semestre. C'est simple tous les voyants sont au rouge....chômage, inflation, PIB, déficit intérieur et extérieur...
Nous avons pris connaissance, dans la plus grande discrétion, des résultats économiques du premier semestre. C'est simple tous les voyants sont au rouge....chômage, inflation, PIB, déficit intérieur et extérieur...

Depuis que la France est devenue championne du monde de football, que le feuilleton Benalla s'est évanoui dans la chaleur estivale, et qu'il ne faut plus dépasser le 80km/h sur nos routes, à voir, entendre ou lire nos médias, la France a vécu seulement au rythme des vacances "discrètes" du Président, d'une canicule qui n'a pas accru la mortalité, du tragique accident de Gènes et, enfin, pour ajouter une note d'humour, du désir de retour sur la scène politique du catastrophique Hollande.

C'est évidemment un peu court, mais il ne faut pas déranger le bon peuple qui cherche à oublier les soucis du quotidien en prenant quelques jours de repos bien mérités. Or, l'actualité, la vraie, celle qui marquera les mois, voire les années qui viennent ne prend pas de vacances.

C'est ainsi que nous avons pris connaissance, dans la plus grande discrétion, des résultats économiques du premier semestre. C'est simple tous les voyants sont au rouge....chômage, inflation, PIB, déficit intérieur et extérieur...

La crise migratoire évidemment continue et les bateaux des ONG, complices des passeurs esclavagistes, trouvent des ports pour aborder et des pays comme la France pour accueillir ces " illégaux" qui ne sont absolument pas des réfugiés. 

Bercy et le traître Darmanin cherche désespérément à ficeler un budget 2019. Mais au lieu de chercher des économies de fonctionnement, ils testent, par des petites indiscrétions, soit des nouvelle taxes ( ce ne sont pas des impôts) soit des économies de prestations comme la suppression des pensions de reversions....rien ne change...où est le nouveau monde.....

Les partis politiques d’opposition, eux, continuent à critiquer ( ils ont très souvent raison de le faire) mais sont extrêmement diserts sur leurs propositions......sous réserve qu'ils en aient.

Pourtant, il leur arrive d'enregistrer des succès involontaires, par exemple, ils n'imaginaient pas que la création des 2 commissions d'enquêtes parlementaires dans l'affaire Benalla puisse avoir comme effet indirect le renvoi aux calendes grecques de la réforme constitutionnelle avec ses mesurettes imbéciles telle que la suppression du mot "race"... et ce n'était pas la seule disposition du même niveau de stupidité...

Ce qui, par ailleurs, est stupéfiant, c'est que les politiques ne se soucient quasiment pas du scrutin Européen de 2019, donc dans quelques mois. En fait la seule préoccupation qu'ils semblent avoir, c'est la recherche de leurs têtes de liste. Leurs programmes sont inexistants ou caricaturaux....

L' évolution des électorats de quasiment tous les 26 pays Européens, sans compter le nôtre, à l'égard de l'immigration, n'est pas prise en compte à l'exception de quelques insultes macroniennes insultant les pays de l'Est de l'Europe ( la lèpre populiste !!!) voire notre voisin Italien.

Le gouvernement nous annonce la poursuite des reformes, mais à bien regarder il ne s'agit jamais de mesures susceptibles de modifier, à relativement court terme, la vie de nos compatriotes ou en mesure de régler les vrais problèmes économiques du pays.

Dans cet esprit, la réforme des retraites est emblématique. La proposition, sur le principe, est intéressante, mais pourquoi ne pas immédiatement régler deux problèmes évidents en repoussant l'âge minimum à 65 ans et en supprimant les régimes spéciaux. C'est oublié qu'il s'agit de politique. En fait le système universel proposé ne verra réellement le jour que dans quelques années et les Français n'en ressentiront les effets qu'à moyen long terme. Comme ceux-ci seront négatifs pour beaucoup , c'est politiquement moins dangereux de ne rien faire réellement dans l'immédiat...on a déjà vu cela.

La France périphérique est toujours en attente... on s'occupe des banlieues, des métropoles, mais pour les oublies de la mondialisation...rien ou si peu. Et puis l'accroissement progressif et constant, du communautarisme, des zones de non droit gérés par l'Islam et les trafiquants en tout genre, des atteintes à la laïcité. Tout ceci n'étant toujours pas pris en compte par un pouvoir qui se refuse à mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour que notre pays et ses habitants respectent ses traditions, sa culture, ses mœurs....accessoirement ses lois et obligent ses nouveaux ou récents "entrants" à s’assimiler ou..... à aller vivre dans des pays qui correspondront mieux à leurs souhaits et modes de vie .....

La liste des problèmes auxquels nous faisons et feront face dans un très proche avenir est évidemment beaucoup plus importante... mais ce qui serait essentiel c'est que l'on soit convaincu que la prise de conscience de nos actuels dirigeants existe réellement et que quelques mesures significatives soient entreprises...On peut toujours espérer... voire rêver.

Dès la rentrée nous devrons donc rester très vigilants et nous organiser politiquement en conséquence

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal