Revue de presse - Peuple de France: Racket des familles et des personnes âgées : de plus belle en 2019 !

Recherche sur le web

lundi 27 août 2018

Racket des familles et des personnes âgées : de plus belle en 2019 !

Après un premier hold-up, en 2018, sur les personnes âgées, Emmanuel Macron récidive et recommence ses rapines en 2019. En effet, les pensions ne seront augmentées que de 0,3 % au lieu de 2,3 %, ce qui revient à les baisser de 2 % !
Après un premier hold-up, en 2018, sur les personnes âgées, Emmanuel Macron récidive et recommence ses rapines en 2019. En effet, les pensions ne seront augmentées que de 0,3 % au lieu de 2,3 %, ce qui revient à les baisser de 2 % !

Un senior ne touchant qu’une retraite moyenne de 1.376 euros par mois perdra donc, sur un an, 330 euros auxquels il faut rajouter 400 euros de nouvelles taxes sur l’énergie et retrancher 250 euros de gain sur la taxe d’habitation, soit une perte totale de 480 euros.


Elle était déjà, en moyenne, de 450 euros en 2018 : 300 de CSG, 400 de taxes sur l’énergie avec, pour seule compensation, 250 euros de baisse de taxe d’habitation. Nos vieux seront donc une nouvelle fois sacrifiés par M. Macron mais, en plus, le pouvoir montre le plus parfait mépris à leur égard. C’est tout juste s’il ne leur interdit pas de protester ! Ils ne sont considérés que comme des vaches à lait, et pourtant leurs revenus sont faibles. Mais le pire est à venir, en 2019, avec la réforme des retraites. Avec un gouvernement aussi insensible, on peut être sûr que 80 % des salariés vont perdre au change, malgré la propagande du pouvoir qui va essayer de faire prendre des vessies pour des lanternes.

Autres victimes du racket d’Emmanuel Macron : les familles qui, elles aussi, subiront de plein fouet la « revalorisation » de 0,3 % alors que l’inflation est de 2,3 %. Pour faire passer la pilule, le pouvoir met cyniquement en avant que les ménages les plus aisés garderont des allocations, alors qu’une suppression totale pour les classes moyennes supérieures aurait été un non-sens économique et éthique et aurait provoqué une nouvelle baisse de la natalité.

Seuls gagnants, en septembre 2019 : les salariés faisant des heures supplémentaires, qui verront les cotisations sociales sur ces dernières disparaître. Une salarié touchant le SMIC, faisant 6 heures supplémentaires par mois, gagnera certes 50 euros en 2019 (200 en 2020), auxquels il faudra rajouter 250 euros avec la suppression de la taxe d’habitation. Mais s’il a deux enfants, il perdra 45 euros sur les allocations familiales et 400 euros de taxes sur l’énergie (électricité, essence, gazole). Le bilan sera donc, pour lui, négatif de 300 euros.

On peut, en outre, s’attendre à une flambée de l’impôt foncier, car le gouvernement ne prévoit absolument rien pour compenser la baisse de la taxe d’habitation et, surtout, n’a pas les moyens de la prendre en charge. Résultat : les communes feront certainement flamber la taxe foncière (on peut imaginer le pire), décourageant ainsi les investisseurs et provoquant, au final, une pénurie de logements.

En 2019, tous les Français perdront de l’argent. Cette nouvelle ponction aura des effets catastrophiques sur la croissance déjà atone. Les dégâts politiques seront également importants. Les personnes âgées qui ont fait gagner M. Macron en le choisissant aux dépens de M. Fillon et de Mme Le Pen vont se détourner d’En marche ! Mais le pouvoir enfermé dans son arrogance et dans son aveuglement ne voit pas la colère qui gronde. Vivement 2022, qu’on licencie M. Macron !

Christian de Moliner pour bvoltaire.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi